logo

Etude Américaine sur l'huile de Nigelle

Ma belle-soeur a eu la gentillesse de traduire des textes de sites venant d'outre-mer, car en France insuffisamment d'études sont faites sur l'huile de nigelle.

                                            

- La première étude est faites sur l'huile complète et certaines de ses composantes.

- La deuxième étude est faite pour rechercher surtout l'effet de la Thymoquinone sur la santé humaine, bien que la plupart des recherches sont faites sur des animaux.

 

Merci à Marie-Françoise, pour ce travail scientifique très ardu,

Elle a fidèlement traduit les textes d'origine:

 

 

 

 

LES 7 PLUS GRANDS BIENFAITS DE L’HUILE DE GRAINES NOIRES  (NIGELLE)

 

Sur les 630 articles scientifiques sur les bienfaits de l'huile de graines noires révisés par des pairs qui ont été publiés, un fait est clair: il y a peu de problèmes contre lesquels elle n’est d’aucune aide à l'organisme pour les surmonter. Avec pratiquement aucun effet secondaire, la capacité de guérir hors norme de la graine noire est en fait, tout à fait incroyable et il est ahurissant que la plupart des Américains n'en aient jamais entendu parler! L'huile de graine noire est l'une des substances les plus puissantes sur terre.

                                                                                     

Avantages uniques de l'huile de graine noire

Le caractère exceptionnel des graines de l'Asie du Sud-Ouest Nigella sativa se concrétise d'abord par les nombreux noms auxquels il lui est fait référence:

• Cumin noir • Carvi noir • Sésame noir • Graine d'oignon • Coriandre romaine La «graine noire» est en réalité plus une description qu'un nom propre, mais on la préfère car cette appellation aide à la distinguer du carvi et du cumin.

De nombreux experts de la santé affirment que c'est, en effet, une véritable panacée; capable d'aider à tout soigner, des allergies à l'hypertension.

Très probablement, la recherche la plus prometteuse a été faite en reliant Nigella sativa aux bactéries multi-résistantes.

C'est un gros problème parce que ces soi-disant «superbactéries» deviennent un risque important pour la santé publique.

Selon l'Institut national de la santé:

Les souches de bactéries et de virus qui sont résistantes aux antimicrobiens deviennent pratiquement impossibles à traiter; y compris le VIH, le staphylocoque, la tuberculose, la grippe, la gonorrhée, le candida et le paludisme.

• Entre 5 et 10% de tous les patients hospitalisés développent une infection par les superbactéries.

• Plus de 90 000 de ces patients meurent chaque année, contre 13 300 en 1992.

• Les personnes infectées par des superbactéries passent généralement plus longtemps à l'hôpital, nécessitent un traitement plus compliqué et ne se rétablissent pas aussi bien.

Une étude menée par les chercheurs du Jawaharlal Nehru Medical College, qui a cherché à déterminer la puissance de l'huile de graine noire contre certaines de ces superbactéries et l'a comparée à plusieurs antibiotiques, tels que l'amoxicilline, la gatifloxacine et la tétracycline.

Selon l'étude, «sur 144 souches testées, dont la plupart étaient résistantes à un certain nombre d'antibiotiques, 97 ont été inhibées par l'huile de cumin noir».

À côté de l'huile essentielle d'origan, peu de choses sur la planète peuvent se vanter de ce type d’efficacité contre les microbes. (j'ajoute: On oublie les bienfaits de la vitamine C)

L'étude a révélé qu'elle était particulièrement efficace contre les souches multirésistantes de Pseudomonas Aeruginosa (bacille pyocyanique) et de Staphylococcus aureus (staphylocoque doré).

La clé qui permet de comprendre les raisons pour lesquelles les huiles de graine noires sont bénéfiques de cette façon pour le corps, est qu'elles sont riches en trois produits chimiques naturels clés: la thymoquinone (TQ), la thymohydroquinone (THQ) et le thymol.

                                                                                 

La raison des bienfaits de l'huile de graine noire: la phytochimie

 

En s’efforçant d’offrir une solution au problème croissant de la résistance aux antifongiques que les gens ont, avec les levures et les moisissures, une étude récente a été menée dans le but de déterminer si l'huile de graines de Nigella sativa pouvait être d’une aide.

Publié dans le Journal égyptien de biochimie et de biologie moléculaire, les scientifiques ont testé le thymol, la TQ et la THQ contre 30 pathogènes humains et ont été surpris de découvrir que:

• Chaque composé a montré une inhibition de 100% pour les trente pathogènes évalués.

• La thymoquinone était le meilleur composé antifongique contre tous les dermatophytes et levures testés, suivie de la thymohydroquinone et du thymol.

• Le thymol était le meilleur antifongique contre les moisissures, suivi de la TQ et de la THQ.

Ce que cette étude nous apprend, c'est que l'huile de Nigella sativa possède une composition phyto-chimique unique qui est non seulement efficace individuellement, mais aussi et surtout, collectivement.

Essentiellement en prouvant que les champignons et les moisissures ne peuvent pas exister en présence de ces composés phytochimiques, il n'est pas étonnant que les chercheurs cherchent à résoudre le problème de la superbactérie avec l'huile de graine noire.

 

La Thymoquinone - Un ingrédient actif dans la graine noire, les chercheurs étudient la TQ depuis les années 1960.

Elle est bien connue pour ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses qui ont été rapportées pour aider à combattre l'encéphalomyélite, le diabète, l'asthme et la carcinogenèse.

Fait intéressant, la thymoquinone agit comme un radical libre ou un piégeur de radicaux libres superoxydes, en plus de préserver les enzymes antioxydantes glutathion peroxydase et la glutathion-S-transférase.

La glutathion peroxydase et la S-transférase sont toutes deux reconnues comme étant des détoxifiants majeurs et contribuent grandement aux systèmes de défense anti-oxydants cellulaires car elles protègent le foie contre les toxines.

 

La Thymohydroquinone - Similaire à la thymoqinone, la thymohydroquinone est l'un des plus puissants inhibiteurs naturels de l'acétylcholinestérase (AChE) sur la planète.

                                                                                                          

 

Les inhibiteurs de l'AChE sont des produits chimiques qui arrêtent l'activité enzymatique, ce qui augmente la quantité de temps et la quantité du neurotransmetteur acétylecholine restés actifs dans le cerveau.

 

Pour vous donner une idée de leur utilité, les inhibiteurs de l'acétylcholinestérase de qualité pharmaceutique sont utilisés en médecine pour traiter un large éventail de conditions, y compris:

 

  • Apathie
  • La maladie d'Alzheimer
  • Autisme
  • Glaucome
  • Démence
  • Myasthénie
  • Les conditions neurodégénératives
  • Syndrome de tachycardie posturale
  • Schizophrénie
  • La maladie de Parkinson

 

Considérant que l'approche pharmaceutique de ces maladies a un coût élevé pour le patient, elle offre beaucoup d'espoir à des millions de personnes qui apprennent que des solutions à base de plantes sont une alternative viable!

 

 

Le Thymol - Un des ingrédients actif qui donne à l'huile essentielle de thym ses propriétés médicinales, le thymol est un monoterpène naturel qui possède un certain nombre de qualités utiles.

 

Par exemple:

Il est couramment utilisé comme tuberculocide et viricides pour éliminer le gène responsable de la tuberculose et divers virus.

 

Il est utilisé comme désinfectant médical et général.

 

C'est un pesticide qui se dégrade rapidement et qui ne persiste pas.

 

Il est également utilisé dans les arômes alimentaires, les parfums, les bains de bouche et même les cosmétiques.

                                                 

Selon l'Agence de protection de l'environnement,

Le thymol fait partie des pesticides pour lesquels l'EPA estime qu'un ensemble d'exigences génériques largement réduites est approprié pour la ré-homologation. L'Agence a donc renoncé à la plupart des exigences génériques en matière de données pour le thymol, à l'exception des études jugées essentielles, y compris des renseignements supplémentaires sur la pureté chimique, et des études sur la chimie des produits.

 

 

Top 7 des avantages de l'huile de graine noire:

 

Parmi les nombreuses façons dont l'huile de graine noire profite au corps, les six qui ressortent dans la littérature scientifique vantent sa capacité à aider à prévenir le cancer, le diabète, l'obésité, la perte de cheveux, les infections cutanées et les infections à SARM (Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline).

 

1. Cancer

Des scientifiques croates ont évalué l'activité antitumorale de la thymoquinone et de la thymohydroquinone chez la souris et ont découvert que les deux composés phytochimiques de l'huile de graine noire pouvaient entraîner une diminution de 52% des cellules tumorales.

 

Étant riche en deux produits chimiques, la graine noire est unique en ce qu'elle peut aider à prévenir et à traiter le cancer à travers une variété de mécanismes:

  • Anti-prolifération
  • Induction de l'apoptose
  • Arrêt du cycle cellulaire
  • Génération d'espèces réactives de l'oxygène
  • Anti-métastase
  • Anti-angiogenèse

 

Les effets antitumoraux de la thymoquinone ont également été étudiés dans des échantillons de souris porteuses de xénogreffes tumorales de cancer du côlon, de la prostate, du pancréas et des poumons.

La combinaison de la thymoquinone et de médicaments chimiothérapeutiques conventionnels pourrait produire un plus grand effet thérapeutique et réduire la toxicité de ces derniers.

 

2. Santé du foie

Le foie est l'un des organes les plus importants du corps.

Presque toutes les toxines sont traitées à travers le foie, et la bile du foie est la clé pour digérer les graisses et garder votre esprit et votre corps heureux et en bonne santé.

Pour ceux qui ont lutté contre une mauvaise fonction hépatique en raison des effets secondaires des médicaments, de la consommation d'alcool ou de la maladie, l'huile de graine noire pourrait grandement accélérer le processus de guérison.

Dans une étude récente, les scientifiques ont découvert que l'huile de graine noire améliore la fonction du foie et aide à prévenir les dommages et les maladies.

 

 

3. Diabète

Expliqué dans un récent article publié par le Journal of Endocrinology and Metabolism, les chercheurs du Conseil indien de recherche médicale soulignent que l'huile de graine noire « provoque une régénération partielle et progressive des cellules bêta du pancréas, augmente les concentrations sériques d'insuline et diminue le taux élevé de glucose sérique ».

Ceci est en fait tout-à-fait fondé parce que Nigella sativa est l'une des rares substances sur la planète qui soit suggérée pour aider à prévenir le diabète de type 1 et de type 2.

En effet, selon l'étude, « la graine noire améliore la tolérance au glucose aussi efficacement que la metformine; de plus, elle n'a pas montré d'effets indésirables significatifs et elle a une toxicité très faible »(13).

C’est ENORME parce que la metformine, l'un des médicaments contre le diabète de type 2 les plus couramment prescrits, peut provoquer un large éventail d'effets secondaires, y compris:

•  Ballonnements

•  Constipation / diarrhée

•  Rougeurs de la peau

•  Gaz / indigestion

•  Brûlures d'estomac

•  Maux de tête

•  Changements de clous

•  Goût métallique dans la bouche (j'ajoute = faiblesse rénale)

•  Douleurs musculaire

•  Douleurs d'estomac

 

 

4. Perte de poids:

Le Journal of Diabetes and Metabolic Disorders a publié une étude examinant systématiquement les publications sur les plantes qui ont des propriétés anti-obésité et a découvert que l'huile de graines noires était parmi les remèdes naturels les plus efficaces sur la planète.

Nigella sativa est un agent anti-inflammatoire connu pour aider les gens à perdre du poids de la même façon que pour les diabétiques.

Plus précisément, en diminuant ces déclencheurs de gain de poids, l'huile de graine noire a aidé des millions de personnes à perdre du poids:

  • Diminue l'appétit
  • Absorption du glucose dans l'intestin
  • La gluconéogenèse du foie
  • Les niveaux de glycémie
  • Régule le cholestérol
  • Triglycérides

                                                               

 

 

 

5. Cheveux

Probablement l'un des avantages les plus exceptionnels de l'huile de graine noire est sa capacité surnaturelle à aider à restaurer la perte de cheveux (j'ajoute, la perte de cheveux est lié à une surcharge du foie qui engendre une faiblesse rénale).

Personne n’en comprend vraiment les causes, mais il n'est pas trop difficile de deviner que cela a quelque chose à voir avec ses propriétés antioxydantes et antimicrobiennes.

En renforçant les follicules pileux, il y a de bonnes raisons de voir comment l'huile de graine noire peut aider à renforcer les racines des poils.

 

 

6. Peau

Produite dans la rétine, la choroïde et l'épiderme, la mélanine est un pigment qui protège la peau contre les dommages.

C’est le principal produit chimique responsable de donner à nos yeux et à notre peau leur couleur individuelle.

Connu pour favoriser et inhiber la mélanogenèse (production de mélanine), les bénéfices de l'huile de graine noire sur la peau et d'autres cellules sont profondément cicatrisantes.

Par exemple, dans une étude menée par des chercheurs iraniens, Nigella saliva a été trouvée aussi efficace que la crème pour la peau Betamethasone dans l'amélioration de la qualité de vie et la diminution de la gravité de l'eczéma des mains.

Quand vous considérez que l'huile de graine noire n'a pratiquement aucun effet secondaire, les bénéfices de Nigella, en fait, dépassent de loin l'intervention médicale!

 

 

7. Infections (SARM)

De tous les superbactéries que l'huile de graine noire peut tuer, Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (MRSA) est l'une des plus importantes.

SARM sévit dans les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers à travers le monde parce que les infections à staphylocoques ordinaires deviennent résistantes aux antibiotiques.

La population âgée est particulièrement à risque car elle est généralement associée à des interventions invasives telles que des chirurgies, des perfusions intraveineuses et des prothèses.

Principalement en raison de l'affaiblissement de l'immunité, l’augmentation de la population des personnes âgées a fait du SARM un risque global pour la santé publique.

Heureusement, l'un des bienfaits les plus forts de l'huile de graine noire peut aider.

 

Les scientifiques pakistanais ont pris plusieurs souches de SARM et ont découvert que chacun d'entre eux était sensible à N. Sativa, ce qui prouve que l'huile de graine noire peut aider à ralentir ou empêcher le SARM de se propager hors de contrôle .

 

 

Afr J Tradit Complement Altern Med. 2011; 8(5 Suppl): 226–232.

Published online 2011 Jul 3. doi:  10.4314/ajtcam.v8i5S.10

PMCID: PMC3252704

Anticancer Activities of Nigella Sativa (Black Cumin)

Md Asaduzzaman Khan,1 Han-chun Chen, 1 Mousumi Tania,1 and Dian-zheng Zhang1,2

 Author information ► Copyright and License information ►

This article has been cited by other articles in PMC.

Go to:

 

 

LES PROPRIETES ANTI CANCER DE NIGELLA SATIVA 

RESUME

Nigella sativa (la nigelle cultivée) a été employée comme médicament traditionnel pendant des siècles.

L’huile brute et la thymoquinone (TQ) extraites de ses graines sont efficaces contre de nombreuses maladies comme le cancer, les complications cardiovasculaires, le diabète, l’asthme, les maladies des reins etc…

 

Elle est efficace contre le cancer du système sanguin, des poumons, des reins, du foie,  de la prostate, du col de l’utérus, de la peau, sans effets secondaires.

 

Les mécanismes moléculaires relatifs à son rôle anticancer ne sont pas encore clairement compris, cependant quelques études ont montré que la TQ a un rôle anti-oxydant et améliore le système immunitaire, provoque l’apoptose (processus de mort cellulaire programmée) et maitrise la voie Akt (La voie PI3K / AKT / mTOR est une voie de signalisation intracellulaire jouant un rôle-clé dans l’homéostasie cellulaire par sa fonction de régulation de l’apoptose, de la croissance et du cycle cellulaire, ainsi que de l’angiogenèse.

Elle est fréquemment dérégulée dans les cellules cancéreuses, la plupart des protéines la constituant pouvant être mutées, délétées ou surexprimées selon les cas). Bien que l’action anticancer des composés de Nigella S. soient reconnus depuis des milliers d’années, la recherche scientifique appropriée sur cette importante médecine traditionnelle ne date que de 20 ou 30 ans.

Il n’y a pas tellement de travaux de recherche qui soient faits sur cette importante médecine traditionnelle et très peu de rapports existent dans les bases de données scientifiques.

Dans cet article, nous avons résumé les actions de la TQ et de l’huile brute de Nigella S. contre différents cancers avec leurs mécanismes moléculaires.

 

                                                                    

 

INTRODUCTION:

Le cancer est l’une des menaces majeures de la vie moderne qui est considérée comme la seconde cause de mort après l’infarctus du myocarde (Grundy, 1991).

Des millions de personnes meurent chaque année de différents types de cancer malgré des efforts énormes dans le but de découvrir des méthodes pour les maîtriser et les soigner.

Au siècle dernier, on a fait de grands progrès dans la science médicale moderne pour maîtriser la maladie.

Mais de nombreuses maladies comme les cancers ne peuvent pas être encore complètement guéries.

Pour découvrir de nouvelles et authentiques thérapies, les scientifiques travaillent sur les médecines traditionnelles ou populaires en parallèle avec la médecine moderne. Nigella S. a été utilisée à des fins médicales pendant des siècles.

Elle est originaire de l’Asie du Sud-Est, et elle a aussi été utilisée dans l’Egypte ancienne, la Grèce, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Dans l’Islam, elle est considérée comme un des plus grands modèles de médicaments curatifs disponibles. (Nigella-sativa-research.com ; Wikipedia, 2010).

C’est une plante à fleurs dont la graine est utilisée comme épice.

La graine est appelée cumin noir en anglais, tandis qu’en latin, elle était appelée « panacea » ce qui signifie « soigne tout » ; en arabe, elle est désignée en tant que « Habbah Sawda » ou « Habbat el Baraka » que l’on peut traduire par « graines de bénédiction ».

Elle est connue sous le nom de « Kalo jeera » au Bengladesh, de « Kalonji » en Inde et de « Hak Jung Chou » en Chine (Aggarwal et al. ; 2008).

Les graines et l’huile toutes extraites de cette plante sont utilisées à des fins médicales.

Les agents actifs de Nigella S. ont des effets bénéfiques contre de nombreuses maladies y compris les cancers.

Par exemple, elle est efficace pour diminuer les risques d’athérosclérose en diminuant le taux de LDL du cholestérol et en augmentant son taux de HDL (Dahri et al., 2005 ; Nader et al, 2010) ;

elle exerce ses effets thérapeutiques sur le diabète en diminuant les changements morphologiques, en conservant l’intégrité des cellules bêta du pancréas (Kanter et al., 2009) et en changeant de manière salutaire les activités des enzymes hépatiques (Pari and Sankaranarayanan, 2009) ;

elle est efficace contre l’hypertension (Khattab et Nagi, 2007 ; Dehkordi et Kamkhah, 2008) ;

elle a un effet antihistaminique puissant sur les voies supérieures des asthmatiques (Boskabady et al, 2010) ;

ses composants sont des agents prometteurs pour compléter le traitement spécifique de la schistosomiase (bilharziose) (El Shenawy et al. ; 2008) ;

son huile protège les tissus des reins contre les radicaux libres d’oxygène, prévient les dysfonctions et les anomalies morphologiques du rein (Bayrak et al, 2008 ; Uz et al. ;2008 ; Ragheb el al., 2009).

 

Pendant des milliers d’années, les graines, l’huile et les extraits de Nigella. S. ont été employés comme agents anticancer par les médecines Unani, Ayurvéda et chinoise qui sont originaires de l’Arabie, du Bengladesh et de la Chine.

Les recherches scientifiques modernes sur les investigations concernant l’action anticancer de Nigelle. S. sont récentes (elles datent de 20 ou 30 ans).

Il n’y a pas de très nombreux travaux de recherches faits dans ce domaine et il y a très peu d’articles de critiques dans ce secteur.

Nous avons fait des recherches dans des bases de données comme Pubmed, Web of Science et Google Scholar, et nous avons résumé les informations scientifiques actuelles sur les actions anticancer de Nigella. S. et leurs mécanismes.

                                                     

                                             

Rôle de Nigella. S. en sa qualité d’agent anticancer:

De nombreux éléments actifs ont été trouvés dans les graines de Nigella. S .

Les graines contiennent à la fois des huiles végétales et essentielles, des protéines, des alcaloïdes et de la saponine (Ali and Blunden, 2003). Ghosheh et al., (1999) a décrit la quantification des quatre importants composants sur le plan pharmacologique : la Thymoquinone (TQ), la Dithymoquinone (DTQ), la Thymohydroquinone (THQ) et le Thymol, dans l’huile des graines de Nigella. S. par CLHP (Chromatographie en phase Liquide à Haute Performance).

Il a été démontré que la plupart des principes actifs de ces graines étaient dus à la thymoquinone, le plus important composant de l’huile essentielle, qui est aussi

antimutagène (Bourgou et al, 2008 ; Khader et al, 2010).

De plus, la TQ est un composé relativement sûr, en particulier quand elle est administrée aux animaux d’expérimentation (Al-Ali et al., 2008).

Il a été aussi signalé que l’Apha-hédérine, une saponine triterpénoïde pentacyclique, extraite des graines de Nigella S., avait un principe actif antitumeur puissant in vivo (Swanny et Huat 2003). (J'ajoute: il est toujours plus intéressant de prendre l'huile de nigelle entière plutôt qu'un extrait de ses principes actifs).

 

 

 

Les graines de Nigella S. ou son huile ou ses composants actifs sont efficaces contre différents cancers:

 

Le Cancer du Sang

El-Mahdy et al (2005) a rapporté que la TQ bloque la prolifération des cellules HL-60 de la leucémie myéloblastique chez l’homme.

Les dérivés de la TQ portant des 6-alkylés à terminaison terpène ont été testés sur des cellules HL-60 et sur des mélanomes 518A2 par Effenberg et al (2010).

Ils ont trouvé que ces dérivés provoquent l’apoptose associée à l’échelonnement de l’ADN, une diminution du potentiel de la membrane mitochondriale et une légère augmentation dans les dérivés réactifs de l’oxygène.

Swamy et Huat (2003) ont observé que l’Alpha-hédérine provoque aussi la mort des cellules P388 de la leucémie murine par une augmentation de l’apoptose en fonction de la dose et du temps.

 

 

 

Le Cancer du Sein

Il a été découvert que les extraits aqueux et alcooliques de Nigella S.sont efficaces in vitro en inactivant les cellules du cancer du sein MCF-7 (Farah et Begum, 2003).

La Nigella S. combinée avec la mélatonine et l’acide rétinoïque a réduit les effets cancérogènes de DMBA (7, 12-di-méthylbenz(a)anthracène) dans les carcinomes mammaires des rats (El-Aziz et al., 2005).

Les dérivés de la TQ aux 6-alkylés à terminaison terpène ont été testés sur le carcinome du sein MCF-7/Topo par Effenberger et al. (2010). Ils ont trouvé les dérivés qui provoquent la mort des cellules par apopotose.

 

 

Le Cancer du Colon

Gali-Muhtasib et al (2004) ont suggéré que la TQ est antinéoplasique et pro-apoptotique contre les cellules du cancer du colon de la lignée HCTI 16.

Salim et Fukushima (2003) ont démontré que l’huile volatile de Nigella S. a la capacité d’inhiber la carcinogénèse du colon chez les rats au premier stade, sans effets secondaires.

Norwood et al. (2006) ont suggéré que la TQ en tant qu’agent chimio thérapeutique sur les cellules du cancer du colon SW-626, a une efficacité semblable à celle du 5-flurouracile.

Cependant, sur les cellules HT-29 (l’adénocarcinome du colon), aucun effet de la TQ n’a été trouvé (Rooney et Ryan 2005).

 

 

Le Cancer du Pancréas

Chehl et al. 2009 ont montré que la TQ, le constituant principal de l’extrait de l’huile de Nigella S., provoquait l’apoptose et empêchait la prolifération des cellules PDA (l’adénocarcinome canalaire pancréatique).

Ils ont aussi évoqué la TQ comme un inhibiteur des voies pro-inflammatoires, ce qui offre une stratégie prometteuse qui combine les modes d’action anti-inflammatoire et pro-apoptotique.

La TQ peut aussi abroger l’activation de NF-kappa B provoquée par la gemcitabine ou l’oxaliplatine, aboutissant à la chimiosensibilisation des tumeurs du pancréas aux thérapies conventionnelles. (Banerjee et al., 2009).

La glycoprotéine d’un poids moléculaire élevé, la mucine 4, se manifeste de manière anormale et contribue à la régulation de la différenciation, de la prolifération, des métastases, et à la chimiorésistance des cellules du cancer du pancréas.

Torres et al. 2010 ont évalué l’effet insensibilisant de la TQ sur MUC4 dans les cellules du cancer du pancréas.

Mais dans une étude, Rooney et Ryan 2005 n’ont trouvé aucun rôle préventif de la TQ sur les cellules MIA PaCa (carcinome du pancréas).

 

 

 

Le Cancer du Foie

L’action cytotoxique des graines de Nigella S. a été testée sur la lignée des cellules HepG2 de l’hépatome humain par Thabrew et al. 2005, et 88% de l’effet inhibiteur sur HepG2 ont été trouvés, après une incubation de 24 heures avec différentes concentrations (0-50mg/ml) d’extrait de Nigella S. Nagi et Almakki (2009) ont rapporté qu’une administration orale de TQ est efficace pour augmenter les pouvoirs de la quinone réductase et de la transférase du gluthation et fait de la TQ un agent prophylactique prometteur contre la carcinogénèse et la toxicité chimique dans le cancer du foie.

 

                                                                             

 

Le Cancer du Poumon

Swamy et Huat (2003) ont mentionné l’action anti tumeur de l’alpha-hédérine extraite de la Nigella S. contre LL/2 (Lewis Lung Carcinoma=le carcinome pulmonaire de Lewis) sur les souris BDF1.

Egalement, Mabrouk et al (2002) ont montré que le fait de compléter le régime alimentaire avec du miel et de la Nigelle S. a un effet protecteur contre MNU (methyl-nitro-souranée) qui a provoqué un stress oxydatif, une réponse inflammatoire et une carcinogénèse dans les poumons sur la peau et dans le colon.

Cependant, Rooney et Ryan (2005) ont rapporté que l’alpha-héderine et la TQ, les deux principaux composants bioactifs de la Nigella S. n’accroissent ni la cytotoxicité ni la l’apopotose sur les cellules de A549 (un carcinome du poumon) et sur celles de Hep-2 (le carcinome épidermoïde du larynx).

 

 

 

Le Cancer de la Peau

L’application locale d’extrait de Nigella S. a empêché les deux étapes déclenchement/propagation de la carcinogénèse de la peau sur des souris (due au dimethylbenz anthracene (DMBA)et à l’huile de croton).

De plus, l’administration dans le péritoine de Nigella S. (100 mg/kg de masse corporelle) 30 jours après l’administration sou cutanée de MCA (20-metylcholantrène), a réduit de 33%, les sarcomes des tissus mous, comparé avec les 100% sur les témoins traités avec du MCA (Salomi et al (1991).

 

 

 

Le Fibrosarcome

L’administration de la TQ extraite de la Nigella S. (0,01% dans de l’eau potable) une semaine avant et après un traitement au MCA, a empêché l’incidence de la tumeur (fibrosarcome) et la charge tumorale à hauteur respectivement de 43% et de 34%, comparé avec les résultats des groupes qui ont reçu seulement du MCA.

Plus encore, la TQ a retardé l’apparition de tumeurs induites par la MCA.

Egalement, les études in vitro ont montré que la TQ empêchait la survie des cellules du fibrosarcome avec une concentration inhibitrice demi-maximale (IC50) de 15 mM (Badary et Gamal 2001).

L’huile de Nigella S. diminue aussi le potentiel fibrinolytique des cellules du fibrosarcome humain du type (HTI080) in vitro (Awad, 2005).

 

 

 

Le Cancer du Rein

Khan et Sultana (2005) ont rapporté que l’effet chimio-préventif de Nigella S. contre le nitrilotricétate (Fe-NTA) provoque le stress oxydatif des reins, une réponse hyper-prolifératrice et une carcinogénèse du rein.

Un traitement oral de Nigella S. administré à des rats (à raison de 50 à 100 mg par kg de masse corporelle) a eu comme conséquence une diminution importante dans la production de H2O2, dans la synthèse de l’ADN et dans la fréquence des tumeurs.

 

 

 

Le Cancer de la Prostate

La TQ extraite de la Nigella S. empêche la synthèse de l’ADN, la prolifération et la vitalité des cellules épithéliales cancéreuses (LNCaP, C4-B, DU145 et PC-3) mais pas les cellules épithéliales non-cancéreuses de la prostate en réglant à la baisse les AR (les récepteurs d’androgène) et E2F-1 (un facteur de transcription) (Kaseb et al., 2007).

Dans cette étude, ils ont indiqué que la TQ est aussi efficace dans le traitement du cancer de la prostate sensible aux hormones que dans le traitement du cancer de la prostate réfractaire aux hormones.

Yi et al.,(2008) ont découvert que la TQ bloquait l’angiogenèse in vitro et in vivo, empêchait l’angiogenèse de la tumeur dans un modèle de cancer de la prostate de l’homme xénogreffée sur une souris et empêchait à un dosage bas, le développement de la tumeur de la prostate chez l’homme avec presque pas d’effets secondaires chimiotoxiques.

Par ailleurs, ils ont observé que les cellules endothéliales étaient plus sensibles à la TQ – blocage de l’apoptose provoquée des cellules, blocage de la prolifération et de la migration des cellules comparée avec les cellules du cancer PC3.

La TQ a aussi inhibé l'activation de la kinase régulée par le signal extracellulaire induit par le facteur de croissance endothéliale vasculaire, mais ils ont montré qu’il n’y avait pas d’effets de blocage sur l'activation du récepteur du facteur de croissance endothéliale vasculaire 2.

 

 

 

Le Cancer du Col de l’Utérus

Shafi et al., (2009) ont rapporté que les extraits de Méthanol, de n-Hexane et de chloroforme contenus dans la Nigella S. ont tué de manière efficace les cellules de HeLa (le cancer de l’épithélium du col de l’utérus humain) en provoquant l’apoptose. Effenberger et al ; (2010) ont testé des résidus 6-alkylé à terminaison terpénique de la TQ sur des carcinomes du col de l’utérus humain KB-V1/ Vb1 multi résistants et ont trouvé des dérivés provoquant la mort des cellules par apoptose.

 

 

 

L’Action des Mécanismes Moléculaires de Nigella S. contre le cancer

Les cancers sont la croissance anormale de cellules causée par une modification génétique.

Ainsi, un agent qui a une action anti cancer, soit protège le matériau génétique d’une modification, soit il tue les cellules cancéreuses modifiées génétiquement.

Les composants actifs de Nigella S. (principalement la TQ) agissent sur les cellules cancéreuses, aident à les tuer en empruntant plusieurs parcours moléculaires.

El-Mahdy et al., (2005) ont évoqué les mécanismes apoptotiques derrière l’effet antiprolifératif de la TQ (extraite de Nigella S.) sur les cellules de la leucémie myéloblastique HL-60.

Ils ont rapporté que la TQ provoque l’apoptose, perturbe le potentiel membranaire des mitochondries et déclenche l'activation des caspases 8, 9 et 3 dans les cellules de HL-60.

L’apoptose provoquée par la TQ a été bloquée par un inhibiteur général de la caspase z-V AD-FMK , un inhibiteur spécifique de la caspase 3, z-DEVD-FMK ; aussi bien qu’un inhibiteur spécifique de la caspase 8 z-IETD-FMK.

D’ailleurs, l’inhibiteur de la caspase 8 a bloqué l’activation de la caspase 3 provoquée par la TQ, la division des PARP et la libération du cytochrome c en provenance des mitochondries pour l’introduire dans le cytoplasme.

De plus, le traitement par la TQ des cellules HL-60 a provoqué une augmentation prouvée en proportions de Bax/Bcl 2, due à une régulation à la hausse des protéines Bax et à une régulation à la baisse des protéines Bcl 2.

Leurs résultats ont indiqué que l’apoptose provoquée par la TQ est associée à l’activation des caspases 8, 9 et 3, avec l’action de la caspase comme un activateur en amont, et l’activation de la caspase 8 permet la libération du cytochrome c pendant l’apoptose provoquée par la TQ.

On a aussi trouvé que la TQ agissait en tant que pro-apoptotique contre la lignée HCT116 des cellules du cancer du côlon (Gali-Muhtasib et al,.2004).

On a montré que les effets apoptotiques de la TQ sont modulés par la protéine Bcl-2, sont liés à p53 et en sont dépendants.

La TQ régule à la baisse l’influence des produits du gène antiapoptotique régulé par NF-kappa B (IAP1-IAP2, XIAP Bcl2, Bcl-xl et la survivine) (Sethi et al., 2008).

Torres et al., (2010) ont trouvé que la TQ provoquait l'apoptose par l'activation de la kinase NH (2) terminale c-Jun et celle des voies de signalisation des protéines kinases activées par le mitogène p38 dans les cellules du cancer du pancréas.

On a aussi rapporté que la TQ agissait dans le contrôle des voies de signalisation de la kinase Akt.

Yi et al., (2008) ont trouvé que la TQ empêchait de manière efficace la formation de tubes, l’invasion et la migration des cellules endothéliales des veines ombilicales humaines, en supprimant l’activation de AKT et de la kinase régulée par un signal extracellulaire.

Xuan et al.(2010) ont trouvé que la phosphorylation des kinases pro-survie Akt et ERK1/2, provoquée par les lipopolysaccharides (LPS : un composé bactérien) a été annulée par la TQ dans les cellules dendritiques

NF-kappa B joue un rôle important dans la régulation de la réponse immunitaire et on a trouvé qu’une régulation défectueuse de NF-kappa B avait un lien avec le cancer (Albensi et Mattson, 2000).

Sethi et al., (2008) ont trouvé que la TQ supprimait l'activation de NF-kappa B induite par le facteur de nécrose tumorale d'une manière dépendante de la dose et du temps et inhibait l'activation de NF-kappa B induite par divers carcinogènes et stimuli inflammatoires.

La suppression de l'activation de NF-kappa B est corrélée avec l'inhibition séquentielle de l'activation de la kinase I kappa B alpha, la phosphorylation de I kappa B, la dégradation de I kappa B, la phosphorylation de p65, la translocation nucléaire de p65 et l'expression du gène rapporteur NF kappa B. Oberg et al.2009 ont aussi rapporté que la mélanine extraite de la Nigella S. modulait la production de cytokine et l’ont proposée comme un ligand pour le TRL4 (le récepteur Toll-like 4).

Ils ont étudié la possibilité que la production de cytokines induite par HM se fasse via une voie de signalisation NF kappa B et ont découvert que HM induisait la dégradation de I kappa b alpha, une étape clé dans l'activation de NF kappa B.

De plus, l'addition d'inhibiteurs spécifiques des kinases I kappa B (IKK) a efficacement inhibé la production induite par HM, d'IL-8 et d'IL-6 par des cellules HEK 293 (embryon de rein 293) transfectées par TRL4 et des cellules THP-1 (leucémie aiguë humaine monocytaire) (Oberg et al. 2009).

De nombreuses études ont montré que l’huile de Nigella S. a une action antioxydante et augmente les actions des enzymes antioxydantes telless que les dismutases superoxydes (SOD), la catalase et la glutathion peroxydase(GPx) etc.

(Ebru et al., 2008 ; Barron et al., 2008 ; Ismail et al., 2010) Et les enzymes antioxydantes sont clairement reliées au cancer, la plupart du temps l’augmentation de leurs activités sont bénéfiques contre différents types de cancer (Khan et al., 2010).

L’administration d’huile de Nigella S. peut faire baisser la toxicité d’autres médicaments anticancer (par exemple le cyclophosphamide) par une régulation à la hausse des mécanismes antioxydants, indiquant une application clinique potentielle pour ces agents afin de minimiser les effets toxiques d’un traitement avec des médicaments anticancéreux (Alenzi et al., 2010).

En plus de ces propriétés pour bloquer les cancers, les composés de la Nigella S. ont des rôles de protection contre les cancers.

Ibrahim et al.,(2008) ont rapporté que l’administration d’huile de Nigella S. a un effet protecteur contre la suppression du CYP médié par CC1 (enzymes du cytochrome P450 métabolisant les médicaments).

Et, les anomalies et les polymorphismes génétiques des enzymes CYP sont associés au cancer (Sim and Ingelman-Sundberg, 2006 ; Chen et al., 2008).

La radiothérapie est une des stratégies les plus communes pour traiter les cancers chez l’homme mais ce traitement est d’une certaine manière risqué pour les tissus normaux.

Cemek et al., (2006) ont montré qu’un traitement à base de Nigella S. et de glutathion lutte de manière significative contre les effets de l’irradiation.

Donc, la Nigella S. peut être un agent bénéfique dans la protection contre les lésions liées au rayonnement ionisant.

Assayed (2010) a fait des recherches sur le pouvoir radio-protecteur de l’huile brute de Nigella S., contre les effets hématopoïétiques néfastes de l'irradiation gamma. Il a trouvé que l'irradiation a entraîné une réduction significative des titres d'anticorps hémolysine et une réaction d'hypersensibilité retardée des rats irradiés, en plus d'une leucopénie significative et d’une diminution significative de la concentration plasmatique totale de protéines et de globulines et une déplétion des follicules lymphoïdes de la rate et du thymus.

En outre, il y avait une augmentation significative de la concentration de malondialdéhyde avec une baisse significative en plasma GPx et une diminution significative des activités du plasma GPx (Glutathion Peroxydase), CAT et du sodium érythrocytaire (SOD).

Mais une administration orale d’huile de Nigella S. avant une irradiation a considérablement normalisé tous les critères mentionnés ci-dessus, et a produit une régénération significative des follicules lymphoïdes de la rate et du thymus. Ainsi, l’huile de Nigella S. est reconnue comme un agent radio-protecteur naturel prometteur contre les effets immunodépresseurs et oxydatifs du rayonnement ionisant.

 

 

 

Remarques finales

Les actions anticancer des composés de Nigella S. ont été reconnues il y a des milliers d’années mais une recherche scientifique appropriée avec cette médecine traditionnelle importante est une histoire très récente.

Plus de travaux de recherche devraient être accentués à la suite de cela car la Nigella S. est un agent anticancer prometteur et sûr.

Les chercheurs devraient en particulier faire des recherches plus larges sur ses composés actifs, car il y a très peu de rapports authentiques qui existent sur la composition chimique des graines et de l’huile de Nigella S.

De plus, les mécanismes moléculaires exacts de la thymoquinone et des autres composants sur différents cancers devraient faire l’objet de recherches plus accrues parce que les compréhensions actuelles sont pour la plupart peu claires.

Par exemple, on rapporte on rapporte que l’huile de Nigella S. peut protéger les cellules contre l’irradiation, mais le mécanisme moléculaire concernant cet effet protecteur n’est pas bien compris.

Actuellement, dans certaines parties du monde, il y a un regain d’intérêt pour les remèdes traditionnels.

De nombreux chercheurs croient maintenant que la médecine traditionnelle est une source prometteuse de nouvelles thérapies contre le cancer.

Une recherche approfondie sur Nigella S. peut contribuer à la découverte de nouvelles stratégies anticancer.

 

 

                                                                     

 

Références

1. Aggarwal BB, Kunnumakkara AB, Harikumar KB, Tharakan ST, Sung B, Anand P. Potential of spice-derived phytochemicals for cancer prevention. Planta Med. 2008;74:1560–1569. [PubMed]

2. Al-Ali A, Alkhawajah AA, Randhawa MA, Shaikh NA. Oral and intraperitoneal LD50 of thymoquinone, an active principle of Nigella sativa, in mice and rats. J Ayub Med Coll Abbottabad. 2008;20:252–257. [PubMed]

3. Albensi BC, Mattson MP. Evidence for the involvement of TNF and NF-kappaB in hippocampal synaptic plasticity. Synapse. 2000;35:151–159. [PubMed]

4. Alenzi FQ, El-Bolkiny Yel-S, Salem ML. Protective effects of Nigella sativa oil and thymoquinone against toxicity induced by the anticancer drug cyclophosphamide. Br J Biomed Sci. 2010;67:20–28. [PubMed]

5. Ali BH, Blunden G. Pharmacological and toxicological properties of Nigella sativa. Phytother Res. 2003;17:299–305. [PubMed]

6. Assayed ME. Radioprotective effects of black seed (Nigella sativa) oil against hemopoietic damage and immunosuppression in gamma-irradiated rats. Immunopharmacol Immunotoxicol. 2010;32:284–296. [PubMed]

7. Awad EM. In vitro decreases of the fibrinolytic potential of cultured human fibrosarcoma cell line, HT1080, by Nigella sativa oil. Phytomedicine. 2005;12:100–107. [PubMed]

8. Badary OA, Gamal El-Din AM. Inhibitory effects of thymoquinone against 20-methylcholanthrene-induced fibrosarcoma tumorigenesis. Cancer Detect Prev. 2001;25:362–368. [PubMed]

9. Badary OA, Taha RA, Gamal el-Din AM, Abdel-Wahab MH. Thymoquinone is a potent superoxide anion scavenger. Drug Chem Toxicol. 2003;26:87–98. [PubMed]

10. Banerjee S, Kaseb AO, Wang Z, Kong D, Mohammad M, Padhye S, Sarkar FH, Mohammad RM. Antitumor activity of gemcitabine and oxaliplatin is augmented by thymoquinone in pancreatic cancer. Cancer Res. 2009;69:5575–5583. [PubMed]

11. Barron J, Benghuzzi H, Tucci M. Effects of thymoquinone and selenium on the proliferation of mg 63 cells in tissue culture. Biomed Sci Instrum. 2008;44:434–440. [PubMed]

12. Bayrak O, Bavbek N, Karatas OF, Bayrak R, Catal F, Cimentepe E, Akbas A, Yildirim E, Unal D, Akcay A. Nigella sativa protects against ischaemia/reperfusion injury in rat kidneys. Nephrol Dial Transplant. 2008;23:2206–2212. [PubMed]

13. Bourgou S, Ksouri R, Bellila A, Skandrani I, Falleh H, Marzouk B. Phenolic composition and biological activities of Tunisian Nigella sativa L. shoots and roots. C R Biol. 2008;331:48–55. [PubMed]

14. Boskabady MH, Mohsenpoor N, Takaloo L. Antiasthmatic effect of Nigella sativa in airways of asthmatic patients. Phytomedicine. 2010 Epub ahead of print. [PubMed]

15. Cemek M, Enginar H, Karaca T, Unak P. In vivo radioprotective effects of Nigella sativa L oil and reduced glutathione against irradiation-induced oxidative injury and number of peripheral blood lymphocytes in rats. Photochem Photobiol. 2006;82:1691–1696. [PubMed]

16. Chehl N, Chipitsyna G, Gong Q, Yeo CJ, Arafat HA. Anti-inflammatory effects of the Nigella sativa seed extract, thymoquinone, in pancreatic cancer cells. HPB (Oxford) 2009;11:373–381. [PMC free article] [PubMed]

17. Chen HC, Hu WX, Liu QX, Li WK, Chen FZ, Rao ZZ, Liu XF, Luo YP, Cao YF. Genetic polymorphisms of metabolic enzymes CYP1A1, CYP2D6, GSTM1 and GSTT1 and leukemia susceptibility. Eur J Cancer Prev. 2008;17:251–258. [PubMed]

18. Dahri AH, Chandiol AM, Rahoo AA, Memon RA. Effect of Nigella sativa (kalonji) on serum cholesterol of albino rats. J Ayub Med Coll Abbottabad. 2005;17:72–74. [PubMed]

19. Dehkordi FR, Kamkhah AF. Antihypertensive effect of Nigella sativa seed extract in patients with mild hypertension. Fundam Clin Pharmacol. 2008;22:447–452. [PubMed]

20. Ebru U, Burak U, Yusuf S, Reyhan B, Arif K, Faruk TH, Emin M, Aydin K, Atilla II, Semsettin S, Kemal E. Cardioprotective effects of Nigella sativa oil on cyclosporine A-induced cardiotoxicity in rats. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2008;103:574–580. [PubMed]

21. Effenberger K, Breyer S, Schobert R. Terpene conjugates of the Nigella sativa seed-oil constituent thymoquinone with enhanced efficacy in cancer cells. Chem Biodivers. 2010;7:129–139. [PubMed]

22. El-Aziz MA, Hassan HA, Mohamed MH, Meki AR, Abdel-Ghaffar SK, Hussein MR. The biochemical and morphological alterations following administration of melatonin, retinoic acid and Nigella sativa in mammary carcinoma: an animal model. Int J Exp Pathol. 2005;86:383–396. [PMC free article] [PubMed]

23. El-Mahdy MA, Zhu Q, Wang QE, Wani G, Wani AA. Thymoquinone induces apoptosis through activation of caspase-8 and mitochondrial events in p53-null myeloblastic leukemia HL-60 cells. Int J Cancer. 2005;117:409–417. [PubMed]

24. EI Shenawy NS, Soliman MF, Reyad SI. The effect of antioxidant properties of aqueous garlic extract and Nigella sativa as anti-schistosomiasis agents in mice. Rev Inst Med Trop Sao Paulo. 2008;50:29–36. [PubMed]

25. Farah IO, Begum RA. Effect of Nigella sativa (N. sativa L.) and oxidative stress on the survival pattern of MCF-7 breast cancer cells. Biomed Sci Instrum. 2003;39:359–364. [PubMed]

26. Gali-Muhtasib H, Diab-Assaf M, Boltze C, Al-Hmaira J, Hartig R, Roessner A, Schneider-Stock R. Thymoquinone extracted from black seed triggers apoptotic cell death in human colorectal cancer cells via a p53-dependent mechanism. Int J Oncol. 2004;25:857–866. [PubMed]

27. Ghosheh OA, Houdi AA, Crooks PA. High performance liquid chromatographic analysis of the pharmacologically active quinones and related compounds in the oil of the black seed (Nigella sativa L.) J Pharm Biomed Anal. 1999;19:757–762. [PubMed]

28. Grundy SM. Recent nutrition research: implications for foods of the future. Ann Med. 1991;23:187–193. [PubMed]

29. Ibrahim ZS, Ishizuka M, Soliman M, ElBohi K, Sobhy W, Muzandu K, Elkattawy AM, Sakamoto KQ, Fujita S. Protection by Nigella sativa against carbon tetrachloride-induced downregulation of hepatic cytochrome P450 isozymes in rats. Jpn J Vet Res. 2008;56:119–128. [PubMed]

30. Ismail M, Al-Naqeep G, Chan KW. Nigella sativa thymoquinone-rich fraction greatly improves plasma antioxidant capacity and expression of antioxidant genes in hypercholesterolemic rats. Free Radic Biol Med. 2010;48:664–672. [PubMed]

31. Kanter M, Akpolat M, Aktas C. Protective effects of the volatile oil of Nigella sativa seeds on beta-cell damage in streptozotocin-induced diabetic rats: a light and electron microscopic study. J Mol Histol. 2009;40:379–385. [PubMed]

32. Kaseb AO, Chinnakannu K, Chen D, Sivanandam A, Tejwani S, Menon M, Dou QP, Reddy GP. Androgen receptor and E2F-1 targeted thymoquinone therapy for hormone-refractory prostate cancer. Cancer Res. 2007;67:7782–7788. [PubMed]

33. Khader M, Bresgen N, Eckl PM. Antimutagenic effects of ethanolic extracts from selected Palestinian medicinal plants. J Ethnopharmacol. 2010;127:319–324. [PubMed]

34. Khan MA, Tania M, Zhang DZ, Chen HC. Antioxidant enzymes and cancer. Chin J Cancer Res. 2010;22:87–92.

35. Khan N, Sultana S. Inhibition of two stage renal carcinogenesis, oxidative damage and hyperproliferative response by Nigella sativa. Eur J Cancer Prev. 2005;14:159–168. [PubMed]

36. Khattab MM, Nagi MN. Thymoquinone supplementation attenuates hypertension and renal damage in nitric oxide deficient hypertensive rats. Phytother Res. 2007;21:410–414. [PubMed]

37. Mabrouk GM, Moselhy SS, Zohny SF, Ali EM, Helal TE, Amin AA, Khalifa AA. Inhibition of methylnitrosourea (MNU) induced oxidative stress and carcinogenesis by orally administered bee honey and Nigella grains in Sprague Dawely rats. J Exp Clin Cancer Res. 2002;21:341–346. [PubMed]

38. Nader MA, el-Agamy DS, Suddek GM. Protective effects of propolis and thymoquinone on development of atherosclerosis in cholesterol-fed rabbits. Arch Pharm Res. 2010;33:637–643. [PubMed]

39. Nagi MN, Almakki HA. Thymoquinone supplementation induces quinone reductase and glutathione transferase in mice liver: possible role in protection against chemical carcinogenesis and toxicity. Phytother Res. 2009;23:1295–1298. [PubMed]

40. Nigella-sativa-research.com, author. Nigella Sativa - History & Origins. 2010. [February, 03, 2010]. Available at: http://nigella-sativa-research.com/?page_id=41.

41. Norwood AA, Tan M, May M, Tucci M, Benghuzzi H. Comparison of potential chemotherapeutic agents, 5fluoruracil, green tea, and thymoquinone on colon cancer cells. Biomed Sci Instrum. 2006;42:350–356. [PubMed]

42. Oberg F, Haseeb A, Ahnfelt M, Pontén F, Westermark B, El-Obeid A. Herbal melanin activates TLR4/NF-kappaB signaling pathway. Phytomedicine. 2009;16:477–484. [PubMed]

43. Pari L, Sankaranarayanan C. Beneficial effects of thymoquinone on hepatic key enzymes in streptozotocin-nicotinamide induced diabetic rats. Life Sci. 2009;85:830–834. [PubMed]

44. Ragheb A, Attia A, Eldin WS, Elbarbry F, Gazarin S, Shoker A. The protective effect of thymoquinone, an antioxidant and anti-inflammatory agent, against renal injury: a review. Saudi J Kidney Dis Transpl. 2009;20:741–752. [PubMed]

45. Rooney S, Ryan MF. Modes of action of alpha-hederin and thymoquinone, active constituents of Nigella sativa, against HEp-2 cancer cells. Anticancer Res. 2005;25:4255–4259. [PubMed]

46. Salim EI, Fukushima S. Chemopreventive potential of volatile oil from black cumin (Nigella sativa L.) seeds against rat colon carcinogenesis. Nutr Cancer. 2003;45:195–202. [PubMed]

47. Salomi MJ, Nair SC, Panikkar KR. Inhibitory effects of Nigella sativa and saffron (Crocus sativus) on chemical carcinogenesis in mice. Nutr Cancer. 1991;16:67–72. [PubMed]

48. Sethi G, Ahn KS, Aggarwal BB. Targeting nuclear factor-kappa B activation pathway by thymoquinone: role in suppression of antiapoptotic gene products and enhancement of apoptosis. Mol Cancer Res. 2008;6:1059–1070. [PubMed]

49. Shafi G, Munshi A, Hasan TN, Alshatwi AA, Jyothy A, Lei DK. Induction of apoptosis in HeLa cells by chloroform fraction of seed extracts of Nigella sativa. Cancer Cell Int. 2009;9:29–36. [PMC free article] [PubMed]

50. Sim SC, Ingelman-Sundberg M. The human cytochrome P450 Allele Nomenclature Committee Web site: submission criteria, procedures, and objectives. Methods Mol Biol. 2006;320:183–191. [PubMed]

51. Swamy SM, Huat BT. Intracellular glutathione depletion and reactive oxygen species generation are important in alpha-hederin-induced apoptosis of P388 cells. Mol Cell Biochem. 2003;24:127–139. [PubMed]

52. Thabrew MI, Mitry RR, Morsy MA, Hughes RD. Cytotoxic effects of a decoction of Nigella sativa, Hemidesmus indicus and Smilax glabra on human hepatoma HepG2 cells. Life Sci. 2005;77:1319–1330. [PubMed]

53. Torres MP, Ponnusamy MP, Chakraborty S, Smith LM, Das S, Arafat HA, Batra SK. Effects of Thymoquinone in the Expression of Mucin 4 in Pancreatic Cancer Cells: Implications for the Development of Novel Cancer Therapies. Mol Cancer Ther. 2010;9:1419–1431. [PMC free article] [PubMed]

54. Uz E, Bayrak O, Uz E, Kaya A, Bayrak R, Uz B, Turgut FH, Bavbek N, Kanbay M, Akcay A. Nigella sativa oil for prevention of chronic cyclosporine nephrotoxicity: an experimental model. Am J Nephrol. 2008;28:517–522. [PubMed]

55. Wikipedia: The free encyclopedia, author. Nigella Sativa. 2010. [April, 03, 2010]. Available at: http://en.wikipedia.org/wiki/Nigella_sativa.

56. Xuan NT, Shumilina E, Qadri SM, Götz F, Lang F. Effect of thymoquinone on mouse dendritic cells. Cell Physiol Biochem. 2010;25:307–314. [PubMed]

57. Yi T, Cho SG, Yi Z, Pang X, Rodriguez M, Wang Y, Sethi G, Aggarwal BB, Liu M. Thymoquinone inhibits tumor angiogenesis and tumor growth through suppressing AKT and extracellular signal-regulated kinase signaling pathways. Mol Cancer Therr. 2008;7:1789–1796. [PMC free article] [PubMed]

 

Articles from African Journal of Traditional, Complementary, and Alternative Medicines are provided here courtesy of African Traditional Herbal Medicine Supporters Initiative

 

 

 


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.