Marjolaine

 

 

MARJOLAINE

Thymus mastichina        (distillation à la vapeur d’eau de la plante sèche)


 


CPG :  Oxydes terpéniques : Cinéol 30-68%   Monoterpénol : Linalol 3-48%, Alpha terpinéol, Bornéol, Terpinène 1 ol 4,  Monoterpènes : Limonène 1-6%, Beta-pinène 2-5%, Alpha pinène, Sesquiterpènes 0.5- 1.5%,   Esters terpéniques 0.2-4%

 

 

MOTS CLEFS :                 PUISSANT  ANTICATARRHAL                ASTHME

 

PROPRIETES : VT++

 

Usage externe :

 

 

INDICATIONS :

 

Usage externe :

 

Usage externe :

 

 MODE D’EMPLOI :

 

Posologie habituelle : 1 goutte par 10kg de poids du corps = une personne de 60kg va utiliser       6 gouttes par jour, fractionnées en 3-4 prises.

 

Ajouter dans une cuillère à café de miel, bien mâcher et imprégner de salive avant d'avaler.

 

1 goutte sur une cuillère à café et avaler en l’imprégnant de salive, en fin de repas.

 

2-3 gouttes dans un peu d’eau vinaigrée utiliser comme dernière eau de rinçage des cheveux contre le cuir chevelu irrité.

 

Massages doux sur les zones douloureuses.

1-2 gouttes sur un peu de miel en fin de repas : eupeptique

 

En synergie avec Petit grain et  Bois de Rose en massage sur le plexus solaire ou la voûte plantaire le soir pour favoriser le sommeil, le jour pour apaiser les états anxieux et en prévention et soin en cas de parasitose.

 

Intervention chirurgicale, 1-2 gouttes avec 1-2 gouttes d’HE Ravintsara, 2-4 fois par jour masser sur le plexus solaire.

 

Après rasage : 1goutte dans notre crème de visage et corps et passer sur les zones rasées.

 

Insomnies des enfants : en synergie avec HE Mandarine 2 gouttes de chaque dans une cuillère à soupe de bonne huile végétale et masser tout doucement sur la voûte plantaire.

 

En cas d’asthme, mettre quelques gouttes sur un mouchoir et inhaler puissamment jusqu’à la fin de la crise. Il faut savoir qu’il y a deux asthmes possibles,

  1. un qui est un asthme d’origine psychique et qui apparaît suit à un deuil, la perte d’un être auquel on est très attaché, la perte d’un état, ou après une coqueluche qui fut « soigné » aux fluidifiants bronchiques ou antibiotiques. Pour ce genre d’asthme il est conseillé de consulter un acupuncteur, ou un bon magnétiseur, un ostéopathe…pour permettre de retrouver sa santé initiale.
  2. Ou l’asthme qui est d’origine alimentaire, et qui est en réalité un eczéma dans les bronches. Dans ce cas il faut, si on a envie de guérir, corriger ses habitudes alimentaires. Voir pour cela la fiche conseils alimentaires sur ce site.

Et on peut aussi avoir ces deux formes d’asthme en même temps.

 

Toujours en cas d’asthme, on peut avaler une goutte en salivant bien.

On peut aussi mélanger de l’huile essentielle de Menthe poivrée avec de l’huile essentielle de Marjolaine, et inhaler cette synergie qui fonctionne très bien pour apaiser les crises d’asthme.

 

Pour un bon bain détente, relaxant musculaire, pour retrouver sa forme : Faire couler un bain à température +- 38°, et en rentrant dans le bain on y ajoute quelques gouttes de HE Marjolaine avec quelques gouttes de HE Romarin.

 

Pour préserver la voix des chanteurs, utiliser de préférence l’infusion, adoucit avec du miel et en y ajoutant quelques gouttes de jus de citron, recette éprouvée et approuvée.

Idem en cas d’angine, dans ce cas préférer sous forme d’huile essentielle.

 

Pour parfumer son huile de cuisine, ajouter 21 gouttes dans un litre d’huile de cuisine. Idéal aussi pour les grillades, salades, parfumer vos légumes, une salade de tomate…

 

Pour retrouver un bon sommeil, avant le coucher faire tomber une, deux gouttes sur votre langue, bien saliver et avaler. On peut aussi disperser quelques gouttes sur son oreiller.

 

CONTRE INDICATIONS :

 Stupéfiant à hautes doses. Aucune connue aux doses physiologiques. C'est une huile essentielle très bien tolérée.

 

Curiosités :

L’huile essentielle de Marjolaine neutralise la bacille de la tuberculose à la dose de 0.4%

 

Dans la région de Fès, au Maroc, on prépare les escargots (on les y appelle les Boubbouche) en les baignant dans le bouillon de cuisson préparé avec des grains d’anis vert, du carvi, du thym, de la marjolaine, du thé, de la racine de réglisse, de l’absinthe, de la sauge, de la menthe, de l’orange amère et du piment du soudan.

Préparés de cette façon l’escargot qui est de nature plutôt indigeste devient très digest, nutritif et apéritif. Préparés ainsi ils peuvent être consommés chaud ou froid.