Citron, le fruit

Citron

 

Citrus limonum de la famille des rutacée

Serait originaire d'Inde. Croit dans le midi de l'Europe, surtout en Espagne, au Portugal, Sicile, Corse...

On utilise le fruit sous diverses formes de préparation, ou l'essence obtenue par expression de la partie externe du péricarpe frais du citron (chapitre sous Huiles Essentielles dans ce site), la pulpe qui sert à fabriquer l'acide citrique ou le jus.

 

Principaux constituants connus: 

 

 

Mot clef:   Un revitalisant général. Dans beaucoup de pays le citron est utilisé systématiquement et avec des réels succès pour une infinité d'affections.

 

 

 

Propriétés:  Très nombreuses, ils est toutefois préférable de ne pas utiliser le jus de citron pur à jeun (sauf dans certains cas ou trois - quatre gouttes de jus de citron peuvent être revigorants dans la bouche d'un malade).

 

 

Propriétés:

Usage interne:

 

Usage externe:

 

Indications:

Usage interne:

 

Usage externe:

 

 

Mode d'emploi:

 

Usage externe:

 

 

PS: Sur l'acidité du citron: il parait étonnant de lire que le citron est un alcalinisant et un antiacide gastrique. Les travaux de Rancoule, Labbé... en ont traité. La saveur acide n'implique pas qu'un aliment acide soit acidifiant pour l'organisme. Ou un aliment doux, l'inverse. Bien au contraire, le sucre est un grand acidificateur de l'organisme, les pâtisseries aussi, les produits laitiers aussi, contrairement a ce qu'on croit. Le jus de citron, ou un vinaigre de cidre, de miel ou de vin Sans Sulfites! sont alcalinisant (les sulfites enlèvent leurs bienfaits).

Le goût est dû à des acides organiques qui ne restent pas à l'état d'acide dans les cellules. Des expériences ont prouvé que l'usage prolongé du citron entraîne, dans l'organisme, la production de carbonate de potasse permettant de neutraliser l'excès d'acidité du milieu humoral.

On neutralise également l'hyperacidité gastrique par du jus de citron étendue d'eau, au cours du repas ou en fin de repas.

L'acide citrique naturelle est oxydée pendant la digestion. Les sels restants donnent des carbonates et bicarbonates de calcium, potassium...lesquels maintiennent l'alcalinité du sang.

Ainsi une substance peut elle donner à l'extérieur une réaction acide et, dans l'organisme, être génératrice d'alcalinité.