Curcuma

Curcuma

Curcuma Xantorrhiza, de la famille des Zingibéracées (comme le gingembre et la cardamome), originaire d'Indonésie (jawa), de Madagascar, surtout cultivée en Inde.

____________________________________________________________________________________

  

____________________________________________________________________________________

 

 

Synonymes: Safran des Indes, Safran Bourbon, Faux-Safran, Turmeric sauvage; On utilise le Curcuma pour falsifier le safran, Terra merita, Souchet d'Inde, Racine de safran

 

 

Saveur: douce et chaude. Le Curcuma n’est pas piquant comme le Gingembre, bien au contraire, c’est une plante qui rehausse les saveurs des autres aromates. Un plat contenant du Thym va sentir beaucoup plus le thym avec la présence de Curcuma moulu que sans Curcuma.

 

 

Parties utilisées: On utilise surtout sa racine (rhizome), d’un jaune magnifique, qui est de la famille du Gingembre.

Il rentre dans la composition du Curry, Colombo, Ras-el-Hanout, Massalé, et bien d'autres mélanges d'épices.

 

Principaux constituants connus:

Curcuminoïdes, dont  50 – 60%  de curcumine. La curcumine contient deux acides féruliques; amidons, huile volatile fluorescente, substances résineuses, composés phénoliques, huile essentielle, flavonoïdes, composés phénoliques

Sa couleur jaune est liée aux pigments, les curcuminoïdes.

Il y a deux sortes de curcumas, le rond et le long. Ils sont produits par la même plante.

 

 

 

 

MOTS CLEF :        

 

ANTIINFLAMMATOIRE         

 

ANTIOXYDANT     

 

ANTICANCEREUX

 

AROMATIQUE 

 

TEINTURE

 

LA PLANTE AUX MILLE ET UNE VERTUS

 

 

 

 

Propriétés:

 

 

 

 

Indications:

 

 

 

 

Mode d'emploi:

Dosage quotidien:

0.5-1 à 2g (une petite cuillère à thé) de poudre de rhizome moulu par jour; sur les aliments,les salades, les légumes, les féculents, céréales, viandes poisson; peut se saupoudrer sur tout les aliments. Il a l'avantage de les colorer, voir les rendre fluorescents (épinards, par exemple). Et il améliore la saveur des aliments tout en les rendants plus digestes, assimilables.

 

C'est mieux et plus efficace d'utiliser du curcuma racine, sèche ou fraîche, que les extraits que proposent les laboratoires. 

Ces extraits ne se basent que sur le taux de curcumine, alors que l'efficacité du curcuma ne vient pas que de la curcumine, mais justement des différents composants de la racine de curcuma. Parfois la composante la plus insignifiante est la plus importante, car c'est elle qui apporte la cohérence à l'ensemble de la plante.

 

L'effet antalgique, antiinflammatoire est augmenté, décuplé de 10 - 15 fois si on ajoute au curcuma du gingembre, de la coriandre et du poivre noir, en raison de + - 62% de curcuma, 17% de gingembre, 17% de coriandre et 4% de poivre noir. Le tout sous forme moulu. 

Ce mélange de curcuma, gingembre, coriandre et poivre se boit facilement à raison d'une cuillère à café dans un verre d'eau citronnée. C'est rafraîchissant et goûteux.

Des clients nous ont rapportés qu'ils l'utilisent dans un peu d'eau miellée, des fois miellée et citronnée. Des fois dans du lait de coco avec du miel et du citron.

L'avantage de cette synergie: Curcuma: antiinflammatoire et détoxifiant, vertus décuplés grâce à la synergie de la curcumine avec la pipérine du poivre. Gingembre: antiinflammatoire qui participe à augmenter l'efficacité du mélange. Coriandre qui est également une puissante détoxifiante, y compris des métaux lourds, qui par ce biais participe à l'action antiinflammatoire du mélange d'épices.

Des clients me rapportent que la cannelle dans ce mélange convient très bien.

 

Nous on l'utilise de partout: sur les crudités, les légumes, viandes, poissons ou oeufs...

En tisane, à avaler avec un peu d'eau, à mélanger avec d'autres épices comme le poivre, gingembre, cannelle, épices aux vertus anti-inflammatoires et désinfectantes...

Les beurres industriels sont colorés au curcuma pour leur donner un aspect plus "fermier".

 

Une façon très agréable d'utiliser du curcuma au quotidien est de l'utiliser comme en Inde, c'est à dire comme épice que l'on ajoute à ses plats: Curry, Colombo, Massalé, Garam Massala, Curry Berbère, épices à Tajine...

 

 

 

Synergies possibles: Poivres, paprika, piment, thym, romarin, sarriette, marjolaine, origan, gingembre, cannelle, ciboulette, persil, laurier sauce, estragon, cumin, carvi, coriandre, fenouil, anis vert, roses, et toutes les épices.

 

En plantes comme tisane anti-inflammatoire (choisir un mélange de deux - trois plantes et le varier de temps en temps): Harpagophytum, reine des près, prêle, frêne (saveur amer), artichaut (saveur amer), bouleau, cassis...

 

 

 

Usage externe:

 

 

 

 

MISES EN GARDE

En cas de surdosage ou lors d'emploi abusif prolongé le curcuma peut provoquer le contraire des effets désirés: irritations gastriques, diarrhées, crampes abdominales, nausées. Ces effets sont bien souvent occasionnés à cause de l'emploi des gélules que beaucoup de personnes utilisent pour ingérer du curcuma.

Son emploi thérapeutique est déconseillé en cas d'ulcère gastrique, de cholécystite aiguë.

Les personnes qui sont sous traitement d'anticoagulants peuvent utiliser un peu de curcuma en cuisine, mais il est préférable de ne pas l'ingérer comme traiement. (Le curcuma fluidifie le sang)

 

 

 

 

La synergie des effets anti-inflammatoire et antioxydant du curcuma permet de neutraliser les substances cancérigènes apportés par l'alimentation ou résultant d'un comportement à risque (fumeur, travail dans des ambiances confinés ou pollués)

Le curcuma agit de façon efficace sur le syndrome du colon irritable en stimulant de façon très sensible la production et la qualité du mucus gastrique. Celui-ci va alors "oindre" la paroi intestinale et combattre les irritations, favorisant également la rééducation du transit intestinal. Il atténue ainsi les douleurs abdominales, douleurs du ventre.

Effet cholérétique (qui favorise la sécrétion biliaire, sa production) et cholagogue (facilite l'évacuation de la bile).

C'est un très bon remède contre la crise du foie. Il agit en augmentant la synthèse de la bile par les cellules du foie (hépatocytes). La bile va pouvoir faciliter l'absorption intestinale des graisses et remplir pleinement sa fonction de solubilisant du cholestérol, favorisant son élimination fécale sous forme de sels biliaires, c'est un effet hypocholestérolémiant du curcuma.

Les recherches faites en Inde aimeraient  prouver que grâce au Curcuma, qui fait partie de la nourriture quotidienne aux Indes, une bonne partie de la population Indienne ne souffre pas d'Alzheimer. Personnellement je pense que cette étude ne tient pas comptes des nos différences alimentaires et médicales: la population Indienne n'était quasiment pas vaccinée, leur tradition nutritionnelle n'inclut pas les produits laitiers, ni autant de sucre, plus de racines...

C'est une population qui se nourrit essentiellement de légumes, tubercules, légumineuses et fruits.

L'Alzheimer étant une maladie de dérèglement neuronal dû à la présence de métaux lourds dans le cerveau: les vaccinations sont des métaux lourds et d'autres cocktails toxiques chimique qu'on nous injecte directement dans le sang, qui perturbent notre ADN, notre système immunitaire dont la toxicité n'est que partiellement évacués et ces métaux lourds finissent  stockés dans nos neurones et les perturbent...

Beaucoup de médicaments prescrits actuellement sont des perturbateurs endocriniens.

 

Le curcuma fait partie des épices essentielles en Naturopathie.

 

L'arrivée du curcuma en Europe correspond à celle des currys ramenés par les Britanniques depuis l'Empire des Indes.

 

La reconnaissance de ses propriétés médicinales est donc récente en Occident.

L'histoire du curcuma s'écrit aussi au futur puisque de nombreuses recherches scientifiques sont en cours en vue de la prévention et le traitement de certains cancers: poumons, sein, prostate, côlon et plus largement toutes les formes de cancer.

 

Les recherches prouvent que la consommation de curcumine durant plusieurs mois fait régresser des lésions précancéreuses comme les polypes intestinaux.

 

D'autres études ont démontré qu'associée à la chimiothérapie, la curcumine peut permettre la stabilisation d'un cancer colorectal ou du pancréas, à des doses quotidiennes de 8 gr.  (Limiter cette cure dans le temps pour éviter les effets inverses).

 

Cette substance augmenterait enfin les effets de la radiothérapie et de la chimiothérapie, tout en limitant leurs effets secondaires. Le curcuma intéresse bien d'autres spécialités médicales, telles la gastro-entérologie, la rhumatologie et la neurologie ; des études cliniques devraient être menées dans les années à venir.

 

Il est conseillé en Naturopathie d'adapter son alimentation aux besoins de notre organisme pour le maintient de la bonne santé.  (Sur ce site: conseil alimentaires).

Le curcuma en emploi quotidien et mélangé à du poivre ou d'autres épices pour le potentialiser participe au maintient  de la bonne santé.

 

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres (les radicaux libres sont en quelque sorte l'équivalent des humeurs qui infiltrent nos tissus et qui sont favorisés par un organisme acidifié).

Les radicaux libres sont des molécules très réactives qui sont impliquées dans la plupart des maladies.  

Mais attention, comme toujours, trop point n'en faut: trop de consommation d'anti-radicaux libres engendre des radicaux libres!

 

Le Curcuma réduit l'acidification de notre organisme.

 

Conseils de cuisine:

Faire cuire pour 2 personnes 120 g de riz complet (riz de Camargue faire cuire 30 min.) dans son double volume d'eau. Après cuisson ajouter 1 cuillère à café rase de curcuma, un peu de thym ou de sarriette ou ciboulette et persil, un peu d'huile d'olive, du poivre et un peu de sel (toujours saler en fin de cuisson, saler en début de cuisson "casse" la saveur du riz).

 

Hacher finement une échalote, ajouter un peu de moutarde, 1/2 cuillère à café de curcuma, sel, poivre, 3-4 volumes d'huile pour 1 volume de vinaigre, préparer ainsi une délicieuse vinaigrette. Pour améliorer ajouter 1 cuillère à café de fines herbes.

 

Pour faire cuire vos choux-fleurs, ajoutez un  peu de curcuma dans sa sauce, il prendra une magnifique couleur.

 

Faites sauter des jeunes feuilles d'épinards vite fait dans un peu d'huile de palme ou graisse de canard dans une poêle ou si vous avez un wok dans le wok, ajoutez 1 cuillère à café de thym et servez mi-cuit. Les feuilles restent encore un peu craquantes et leur jus est encore dans la feuille. Cela donne à ce plat une couleur fluorée absolument magnifique et ce plat est simplement succulent. Comme toujours, salez juste avant de servir.

 

On peut ajouter du curcuma dans sa soupe, ces légumes, ces céréales, légumineuses, les desserts, crêpes... son emploi est infini, tout comme l'emploi du poivre et du sel.

 

 

Jardinage au naturel:

Des chercheurs indiens ont découvert que la poudre de curcuma aide le maintient de la bonne santé des rizières. Cette plante réputée pour ses propriétés antioxydantes pourrait donc permettre de diminuer, voire éliminer, les fongicides et bactéricides chimiques des cultures. Mais dans ce cas il ne faut compter que sur votre sens d'invention, c'est pas les Laboratoires phytochimiques qui vont se pencher sur un produit naturel pas cher et très efficace!

On peut faire la même chose avec les artémises, la prêle, l'ortie piquante, armoise...sous forme de tisane ou de purin. Ou en diluant la tisane avec du savon (moins que 1%) avant de la pulveriser sur les plantes pour que le savon fasse un effet mouillant et le savon a aussi des propriétés bactéricides et viricides.