Eleuthérocoque

ELEUTHEROCOQUE

Eleuthrococcus senticosus, de la même famille que le panax ginseng, la famille des araliacées.

___________________________________________________________________________________________________

 

____________________________________________________________________________________________________

Principaux constituants connus: Saponines triterpenoïdes, sucres (inuline (fructo-oligosaccaride ou FOS (sucre d'origine végétale), vitamines (dont le bêta carotène), minéraux (cuivre, magnésium, calcium, silice, fer, soufre), stérols, phyto-oestrogènes.

 

Buisson épineux des forêts d'Extrême-Orient de 2 à 3m de haut et très répandu en Sibérie, il possède des feuilles palmées et longuement pétiolées. Il produit des fruits noirs et charnus qui ressemblent à ceux du lierre. Il est plus facile à cultiver que le panax ginseng, et se cultive facilement en Sibérie ou en Chine.

 

Synonymes: ginseng russe, buisson du diable, racine de la taïga

 

 

Partie utilisée: racines et rhizomes moulues

 

Saveur: pas très bonne, plutôt douce

 

 

 

 

 

 

MOT CLEF:                       ADAPTOGENE                        IMMUNITE

RENFORCE LES RESISTANCES DE L'ORGANISME

 

 

 

 

 

Propriétés:

 

                                                                            

 

Indications:

 

 

 

 

Mode d'emploi:

Usage interne:

1/2 cuillère d'Eleuthérocoque moulu; ajouter dans un peu d'eau dans un verre, bien remuer et avaler le tout. dans la matinée.

Sa saveur n'étant pas très agréable, on peut ajouter, pour mieux pouvoir l'avaler, de la poudre de réglisse moulue ou du sirop d'anis qui couvre très bien la saveur de l'Eleuthérocoque.

Utiliser sous forme de cure de 21 jours qu'on fait suivre d'un arrêt d'une semaine au moins, on peut recommencer une cure de 21 jours et faire une pause d'un mois.

Si nécessaire faire trois cures (sur 3 mois). Printemps, automne et pendant les été chauds.

Le renforcement de la résistance de l'organisme va être constant et soutenu dans le temps, même après l'arrêt du traitement.

Synergies: Pour un meilleur effet et une durée de l'effet décuplée, utiliser en synergie 20g de Ginseng (panax ginseng), 50g d'Eleuthérocoque et 50 de Réglisse moulue, mélangés intimement ces trois poudres, et de ce mélange 1/3 à 1/2 cuillère à café, mouiller avec un peu d'eau et avaler le tout. Ingérer dans la matinée, son emploi dans l'après-midi pourrait empêcher la venue du sommeil du soir.

 

Utiliser un remède comme cité ci-dessus,  en place des capsules, comportent bien des avantages: D'abord les principes actifs passent directement par les papilles gustatives que nous avons dans la bouche pour informer le cerveaux des principes actifs qu'ils apportent à l'organisme, ensuite le cerveaux informe tout l'organisme de l'aide qui arrive.

Tout ceci n'existe pas en cas d'ingestion de gélules, les sucs gastriques détruisant beaucoup des principes actifs de la poudre de la plante passé directement dans l'estomac à l'aide des gélule, sans laisser son information dans la bouche.

 

 

Synergies possibles: avec de l'Eleuthérocoque moulu, le matin, de la poudre de Griffonia moulue, le soir (augmente la production de la sérotonine).

 

                                                           

MISES EN GARDE:

On ne lui connaît aucune toxicité.

L'usage prolongé peut augmenter la tension artérielle.

Ne pas dépasser les doses indiquées pour ne pas souffrir des inconvénients d'un éventuel abus. Un usage abusif peut entraîner de l'hyperactivité et du stress.

Rien qui ait de quoi nous surprendre: "rien est poison, tout est poison, seul la dose compte." La bonne dose dépend de surcroît de la physiologie du consommateur (taille poids).

Comme pour tout produit qu'on utilise pour entraîner notre organisme vers un mieux-être, il faut faire régulièrement des arrêts pour permettre à notre organisme de se mobiliser seul sans cette aide. Essayer d'espacer de plus en plus ces arrêts, pour arriver à utiliser l'Eleuthérocoque juste comme complément d'aide au passage des saisons, moments fatigants pour notre corps.

Il faut respecter les doses indiquées.

Il ne faut pas oublier que trop de stimulants engendrent de la fatigue (trop d'antioxydants engendrent l'oxydation).