logo

Sauge officinale

SAUGE OFFICINALE  

Salvia officinalis de la famille des labiées


  


CPG : pentosane, résine, gomme, tanins, un principe qui donne une réaction oestrogène, saponine, mucilage, flavonoïdes, acides: rosmarinique, gallique, oxalique et phosphorique, un principe amer, de l'essence; bornéol, salviol, cinéole, salvène, salvone, thuyone, tanins...des antioxydants très puissants, parfois plus que certains fruits ou légumes, comme l'acide carnosique et l'acide rosmarinique, lutéoline, de la vitamine K...

 

 

 

 

 

 

Synonymes:  herbe sacrée, thé de Grèce, thé de France...petite sauge ou selon les régions grande sauge, sauge de Catalogne, herbe sacrée, thé d'Europe...

 

Avant de connaître le thé chinois ou indien, il fut utilisé en guise de thé du matin de la tisane de sauge en Europe.

D'ailleurs les chinois se servent de sauge en guise de thé aussi.

 

 

 

All: Salbei  Ang: Sage  Ar: OEliphagos  Dan: Salwie  Esp, It.: Salvia  Hol: Salie  Pol: Szalwia  Por: Salva  Su: Salvia  Tur: adà tchai

Plante des jardins à vertes dessus et blanchâtres dessous. Elles sont rugueuses, d'une odeur camphrée, forte et pénétrante.

C'est l'herba sacra des Latins: Cur moritur homo cui salvia cresit in horto?

Salva salvatrix, natura conciliatrix.

 

Il existe plus de 500 variétés de sauge.

 

 

 

 

 

MOTS CLEFS :

 

 

TONIFIANTE

 

 

CIRCULATOIRE

 

HEPATOPROTECTRICE

 

 

 

 

Effet Oestrogen-like, n'est pas une hormone mais déclenche dans notre organisme une réaction comme si cela en était une.

 

Son nom, Sauge vient du latin salvare, qui signifie autant sauver, guérir, mais aussi salvus, qui veut dire sain, ainsi que savoir, sagesse.

La sauge est guérisseuse et assainissante

 

 

 

 

 


 

PROPRIETES : 

USAGE INTERNE

VT++++   Positivante puis surtout Négativante (qui dans un premier temps mobilise l'organisme et l'aide dans la lutte contre les germes et bactéries puis aide à maintenir sain ce qui est sain dans notre corps)

  • tonique
  • tonique du système nerveux
  • stimulant général (excitant nervin et des corticosurrénales)
  • tonique hépatique (foie)
  • cholagogue
  • cholérétique
  • s'oppose à l'aérophagie, aux ballonnements
  • stimule la vésicule biliaire et la production biliaire
  • hypoglycémiant
  • anti-oxydant
  • s'oppose à l'asthénie, contre la fatigue générale
  • tonique, digestive et antiseptique
  • astringent
  • anti-infectieux
  • antiseptique
  • antibactérien
  • antivirale
  • antifongique
  • cicatrisant
  • équilibrant du vago-sympathique et nervin
  • antispasmodique
  • antitussif
  • anticatarrhale
  • expectorant
  • mucolytique
  • fébrifuge
  • apéritif
  • stomachique
  • à priori anti-venin, si on l'applique broyé sur les atteintes, elle désinfecte et cicatrice la plaie
  • résolutif, vulnéraire
  • diurétique, dépuratif
  • antiseptique
  • antisudoral (permets d'équilibrer la chaleur du corps)
  • dépuratif
  • diurétique
  • hypertenseur (qui augment la tension chez les personnes qui souffrent de hypotension)
  • emménagogue (qui favorise les menstrues et qui limite les douleurs des menstrues)
  • régulateur des menstrues
  • tonique utérin
  • favorise la conception (effet augmenté si on ajoute de l'ortie piquante, dés la grossesse arrêter l'usage la tisane sauge, continuer par contre la tisane ortie piquante)
  • stimule l'ovulation
  • anti-cancer, ne pas utiliser en cas de cancer hormonaux, mastoses
  • antilaiteux (qui permets comme la menthe de diminuer la production de lait quant on désire d'arrêter l'allaitement)
  • lutte contre la chute des cheveux liés avec des déséquilibres hormonaux

 

 

                                                              

 

 

USAGE EXTERNE:

  • astringent
  • cicatrisant
  • antiseptique
  • tonique
  • antirhumatismal

 

 

INDICATIONS:

  • relève les forces de l'organisme tout entier, indiquée pour toutes nos infirmités: organes digestifs, hépatisme, affections urinaires, pulmonaires, pleurales...
  • asthénies, convalescences
  • neurasthénie
  • dyspepsies par atonie gastro-intestinale (paresse de...), digestions lentes, inappétence
  • affections nerveuses: tremblements, vertiges, paralysies
  • apoplexie (perte soudaine de la connaissance et des mouvements pouvant être suivie de paralysies plus ou moins durables)
  • bronchites chroniques
  • asthme (peut même être fumé dans ce cas)
  • sueurs nocturne des personnes fatiguées, de tuberculeux et des convalescents
  • sueurs profuses des mains et des aisselles
  • adénites (inflammations aiguë ou chronique des ganglions lymphatiques (cervicaux, cruraux, inguinaux...)
  • lymphatisme
  • fièvres intermittentes
  • diurèse insuffisante
  • hypotension (tension trop basse)
  • vertiges
  • régulateur des règles insuffisantes, des dysménorrhée
  • absence de règles
  • ménopause, bouffées de chaleur
  • stérilité (ajouter ortie piquante)
  • diarrhées (des nourrissons et des tuberculeux, la tisane d'herbes de Provence avec de la sauge est très efficace))
  • cancérose
  • préparation à l'accouchement
  • pour faire tarir la lactation
  • anémie
  • aphtes (appliquer une feuille sur l'aphte et laisser appliquer)
  • gingivites
  • migraine pendant les règles
  • polyarthrite rhumatoïde
  • dépression (associer avec du millepertuis, le soir utiliser du griffonia, changer à tout prix ses habitudes alimentaires (fiche conseils alimentaires sur ce site).
  • frigidité, impuissance
  • sécheresse vaginale
  • herpès (appliquer feuille et la laisser sur la plaie)
  • cellulite
  • plaies
  • mycoses
  • mauvaise circulation lymphatique et sanguine
  • troubles circulatoire
  • varices, hémorroïdes
  • phlébite
  • acné
  • cholestérol
  • furoncle
  • hépatismes
  • chute des cheveux
  • chute de cheveux liés à des déséquilibres hormonaux
  • Comme purificateur d'ambiance, désinfectant des lieux d'habitations sur du charbon ardent
  • impatiente des jambes (associer prêle et ortie piquante)
  • Comme aromate en cuisine (l'aiga bolhida, recette bien connu dans le midi ou le soir on se prépare cette "soupe" avec de la sauge et de l'huile d'olive) en Italie on utilise beaucoup la sauge en cuisine: avec le veau et le porc, avec la tomate, et coupée finement comme du persil sur la salade. Permets de mieux digérer et les graisses).
  • Angines, maux de gorge
  • ballonnements, flatulences

 

 

 

 

MODE D’EMPLOI : 

Posologie habituelle : 1 cuillère à soupe de feuilles séchés pour 1/2 litre d'eau.

Mettre dans l'eau froide, porter à ébullition et laisser frémir à feux doux 2 minutes, laisser infuser pendant 15 minutes.  Boire dans la journée.

 

Ou se faire une tasse pendant tous les repas. Cela offre une meilleure digestion et une meilleure assimilation des bonnes graisses dont il nous en faut à tout prix. La mode sans gras et les pseudo informations qui accompagnent ces théories sont mauvaises et pour notre santé et pour nos nerfs.

 

Vous pouvez aussi broyer les feuilles sèches, 1 cuillère à café rase des feuilles de sauge séchées et moulues dans un peu d'eau et avaler lors d'un repas de préférence. Une fois par jour dans ce cas.

 

Boisson du matin: Dans 1/2 litre d'eau, ajoutez 3 feuilles de sauge fraîches ou 1/2 cuillère à soupe de sauge sèche. Laisser frémir à feux doux 1 - 2 minutes. Faire fondre un peu du miel dans la boisson et ajouter un peu de citron pressé.

 

 

Décoction de sauge contre la peau grasse, l'acné: dans 1/4 litre d'eau faire bouillir 1 cuillère à soupe de feuilles de sauge pendant 5 - 7 minutes, et laisser infuser 15 minutes. Ce laver la peau avec cette décoction matin et soir. Faire tous les jours une nouvelle décoction.

 

 

Pour assainir l'air saturée d'une pièce, neutraliser un lieu, "désinfecter" une maison: Sur un charbon incandescent (on en trouve à L'Or des Plantes ou dans les ciergeries, le poser sur une pierre épaisse car il devient très chaud), y faire consumer des feuilles de sauge, dés que la sauge est brûlée souffler un peu sur le charbon pour faire partir les cendres et recommencer en ajoutant des feuilles de sauge. A cet même effet on peut aussi faire consumer de la cannelle, de la badiane (anis étoilé), des baies de genièvre, des feuilles de laurier, des boutons de roses, armoise, feuilles d'inule visqueuse séchées ...

Laisser toujours pour cette action une fenêtre entrebâillée, la fumée emportant l'air saturée et faisant appel à de l'air riche en oxygène. 

 

 

                                                                              

 

 

 

Contre les pieds chauds, mycoses des pieds, pieds fatigués par la marche, mettre des feuilles de sauge fraîches dans vos chaussures, les renouveler tous les jours. On peut faire la même chose avec des feuilles d'armoise, de menthe des champs, absinthe...

 

 

Acné et inflammations de la peau: Boire une tisane de sauge tous les jours pendant 1 mois, arrêter pendant un mois et recommencer. Changer les habitudes alimentaires; plus de sucre, le remplacer par du miel, plus de produits laitiers et plus de viennoiseries, plus de légumes et de fruits.

 

 

Pour vous préparer un bon bain fortifiant, déstressant des muscles, qui permets d'éviter après effort les contractures et courbatures: Faites bouillir pendant 10 - 15 minutes dans un litre d'eau 50 g de sauge séchée, faites couler votre bain et en filtrant votre décoction de sauge ajoutez la à l'eau du bain. Corriger la température du bain et rester dans cette eau fortifiante aux moins 15 - 20 minutes.

Ce bain à l'avantage de désinfecter toute votre peau, de lutter contre les mycoses des aisselles, pieds, tente de rééquilibrer la transpiration, aide à la cicatrisation des problèmes de peau, lutte contre les douleurs rhumatismales...

 

 

                                                        

 

 

 

Problèmes de transpiration excessive et malodorante des pieds: Mettez dans vos chaussures quelques feuilles de sauge que vous renouvelez tous les jours.

 

 

Problème de transpiration excessive et malodorante du corps: Boire tous les jours une tisane de feuilles de sauge. Faire toutes les semaines un arrêt de prise de tisane pendant un jour.

Manger plus de légumes, fruits, et éviter l'excès de viandes en sauce, éviter les produits laitiers.

 

 

Pour soulager rapidement des infections vaginales, ou des infections urinaires, ou pour les messieurs des infections de la verge, démangeaisons, sensations de brûlure (visite pour un diagnostique chez un médecin conseillée): faire bouillir dans un litre d'eau pendant 10 - 15 minutes 25 g de sauge officinale séchée. Ajouter dans une bassine d'eau du type bain de siège, c'est à dire dans laquelle on peut immerger son fessier. Corriger la température de l'eau pour ne pas vous ébouillanter, immerger dans ce bain ses fesses, en veillant de bien immerger les parties intimes aussi. Rester ainsi 20 minutes. 

 

 

Les bouffées de chaleurs désagréables qui accompagnent la ménopause et la péri-ménopause sont diminués, voir arrêtés, par l'utilisation quotidienne de tisane de sauge. Toujours en faisant un arrêt de deux jours de prise de tisane sur 7 jours.

 

 

Aphtes: mettre une feuille de sauge, fraîche ou sèche sur l'aphte et laisser appliquer. Renouveler la feuille toutes les deux heures.

Pour éviter les aphtes, éviter les nourritures qui ont trop longtemps été exposés à l'humidité comme par exemple Fruits à coques mal séchés (noix, noisettes, amandes, noix pécan, noix brésil, cacahuètes), ananas qui nous arrive par bateau, biscottes conservés dans des entrepôts humides, saucisson séchés dans des lieux ou l'hygrométrie n'est pas suffisamment contrôlée, certains fromages...

 

 

Pour freiner l'avancement de la maladie d'Alzheimer, des études ont démontrés l'efficacité de la tisane de sauge en emploi quotidien. Elle améliore les  fonctions cognitives et diminue l'agitation.

Elle apporte une amélioration de la transmission de l'influx nerveux du cerveau, diminue le stress oxydatif et les réactions inflammatoires.

Pour ce même effet elle est recommandée également aux personnes saines qui aimeraient l'employer en prévention, car elle améliore les fonctions cognitives.

Le mieux dans ce cas est de l'utiliser tous les jours sauf, par exemple, samedi et dimanche, puis recommencer. Ou pendant trois semaines, faire un arrêt d'une semaine et recommencer.

Ne jamais utiliser la tisane de sauge sans faire des arrêts d'utilisation, cela permets d'éviter de trop fluidifier le sang.

 

Son effet oestrogène accompagne à merveille dans la transition de la ménopause pour pallier à la chute hormonale qui la caractérise.

Elle atténue à merveille bouffées de chaleur et sueurs nocturnes. Elle a un effet modérateur sur les glandes sudoripares et la transpiration excessive.

Elle stimule l'ovulation, elle favorise les règles an cas d'aménorrhées.

 

Lotion fortifiante pour les cheveux, qui en favorise la repousse, qui désinfecte le cuir chevelu et l'apaise, qui lutte contre l'eczéma et le psoriasis du cuir chevelu:

Faire macérer 75 g de sauge séchée, 20 g de racines de bardane et 10 g de souci (calendula) dans un litre d'alcool (alcool de fruits, vodka ou rhum), pendant 41 jours. Filtrer. Masser le cuir chevelu après chaque lavage avec cette lotion que vous aurez filtrée au préalable.

Cette lotion ne s'altère pas, conservée dans un flacon bien bouché vous pouvez la conserver aussi longtemps que vous voulez et l'utiliser dés que vous en sentez le besoin.

 

 

                                                                                                       

 

 

En infusion, Une cuillère à soupe rase de sauge dans 1/2 litre d'eau froide, porter à ébullition et laisser frémir une minute, puis infuser 15 minutes. Cela donne une boisson fortifiante au petit déjeuner, digestive en tant que boisson du soir après le souper.

La sauge fait partie des fines herbes les plus riches en antioxydants.

En cuisine, en Italie on pratique la philosophie: pas de bons petits plats sans feuilles de sauge.

On mets des feuilles fraîches coupées finement sur les salades, sur les légumes,  sur les pâtes, les farces, les pâtes à pain, dans une bonne polenta traditionnelle à l'eau, dans les plats avec des tomates ou des aubergines, avec les pommes de terres, les feuilles entières pour faire une bonne sauce tomate...

Mais on peut aussi en faire des chips, des beignets...

 

 

Recette aux pommes de terres: faire revenir pour 4 personnes au moins 12 feuilles de sauge entières dans de l'huile d'olive. Quant elles sont cassantes comme des chips ajoutez 800 g de pommes de terres coupés soit en tranches soit en cubes et les faire revenir pour faire des pommes de terres sautées. Les chips de sauge se combinent à merveille avec les pommes de terre et l'huile d'olive et donnent au plat une saveur délicieuse presque comme une odeur de beurre. Juste poivrer et saler un peu et c'est un plat délicieux.

 

 

Escalope de veau ou de porc à l'italienne: prendre une escalope très fine, l'aplatir si nécessaire avec les marteau à viandes ou avec un pilon, couvrir la tranche de 3 - 4 feuilles de sauge, le mieux c'est avec de la sauge fraîche, rouler l'escalope et fixer le bord avec un cure-dents en bois.

Faire revenir tel que dans une poêle, cuisson douce à moyenne pour ne pas sécher la viande, saler et poivrer avant de servir. Ou napper les escalopes d'une sauce tomate et faire cuire au four 200 - 220°C pendant 20 - 30 minutes.

 

                                               

 

 

En cuisine, il est préférable utiliser la sauge comme seule condiment avec du poivre ou du piment. c'est ainsi qu'elle développe au mieux ses arômes. La sauge ajoutée dans un plat qui contient de la noix muscade, si elle est disproportionnée elle peut faire naître une saveur  "médicale". Il vaut mieux éviter d'utiliser sauge et noix muscade en même temps.

 

Vous ne savez pas quoi manger un soir? préparez vous un super Aïgo-bouido:

Dans 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, faites revenir 15 feuilles de sauge et une gousse d'ail écrasée. Ajoutez un litre d'eau, portez à ébullition. Eteignez le feu, cassez 1 ou deux oeufs dans la préparation bouillante et servez aussitôt.

 

Un plat d'haricots Borlotti vous tente?:

Faire tremper la veille 250 g d'haricots séchés dans un litre d'eau dans lequel on ajoute une cuillère à café de sarriette.

Le lendemain faire revenir dans de l'huile d'olive de l'oignon émincé, de la carotte râpée, si vous voulez vous pouvez aussi ajouter du céleri, poireaux.

Ajouter les haricots égouttés, 2 litres d'eau, et cuire 90 minutes jusqu'à ce que les haricots sont bien tendres.

Ajouter à ce moment des feuilles de sauge fraîche cisaillées, de l'ail passé au presse ail et du persil. Coupez deux - trois tomates en petits cubes, ajoutez les à la soupe, salez, mettez du poivre ou du piment, du curcuma, et servir aussitôt.

 

En préparant vos vinaigrette, n'oubliez pas d'ajouter quelques feuilles de sauge cisaillées:

1/4 à 1/3 de vinaigre, selon vos habitudes de vin rouge, de cidre... Deux cuillères à soupe de moutarde, facultatif quelques noix ou amandes ou noisettes, sel, poivre et la sauge cisaillée. Compléter avec l'huile, d'olive ou de colza, ou en mélange les deux, avec le mixeur plongeant vous émulsionnez cette vinaigrette. Mettez soit dans un bocal soit dans une bouteille. L'utilisation en est facilitée.

 

Saltimbocca: Traditionnellement ce plat se prépare avec des tranches très fines de veau. On peut aussi utiliser des tranches très fines de porc.

On aplatie bien l'escalope, on dépose dessus des feuilles de sauge, dans certaines recettes on ajoute aussi une 1/2 tranche de jambon cuit. Mais pas dans les recettes traditionnelles. On roule l'escalope en y enfermant les feuilles de sauge. Avec un cure dent en bois on fixe le rouleau.

- Il y a la possibilité de faire une sauce tomate, de faire revenir les saltimbocca à feu moyen dans une poêle, ajouter à la sauce tomate dans laquelle on aura ajoutée aussi deux feuilles de sauge. Faire cuire 2 - 3 minutes. Servir.

- On peut aussi simplement faire revenir les saltimbocca à feux moyen dans une poêle, on flambe avec du vin Marsala, on sale poivre et on sert à coté d'haricots verts par exemple.

 

Le risotto pourrait être préparé avec des feuilles de sauge:

Utiliser 250 g de riz, à coté faites chauffer un bon litre d'eau, faire revenir les feuilles de sauge et le riz sec et un oignon coupé en lamelles dans un peu d'huile d'olive. Quant le riz devient un peu translucide, ajouter l'eau bouillante et remuer régulièrement, cela détache l'amidon du riz et c'est ainsi qu'on obtient la consistance mœlleuse  du risotto. Il faut régulièrement remuer, autrement le riz attacherait au fond de la casserole. Parfois il faut ajouter un peu d'eau bouillante. Quant le riz est bien cuit, salez poivrez, ajoutez du parmesan et servez aussitôt.

 

 

                                                                                 

 

 

Les feuilles de sauge fraîche se conservent au réfrigérateur pendant quelques jours à condition de les enrouler dans un tissu ou une feuille humide.

 

Pour sécher vos feuilles de sauge, ramassez juste les feuilles et exposez les sur une grille du four sur laquelle vous étalez un tissu et vous mettez dans un endroit sec et abrité. Vous pouvez aussi les faire sécher au four à 50°C.

 

 

Pour planter votre sauge, elle se bouture très facilement. Demandez à un ami de vous donner une ou deux branches de sauge, retaillez sur 15 cm, mettez 7 - cm en terre sablonneuse, arrosez un peu mais pas trop, selon le temps extérieur. Votre branche va faire racine et les feuilles vont pousser. bien souvent elle ne fleurit que la deuxième année.

Elle est assez bien au soleil ou en mi-ombre.

 

Dans certaines régions très froides ou en hauteur il vaut mieux la protéger l'hiver ou la rentrer à la cave.

 

La sauge est très résistante mais supporte mal l'excès d'eau qui fait pourrir ses racines.

Régulièrement (4 - 5 ans) recommencer une nouvelle bouture.

 

 

 

Il semblerait que la tisane de sauge possède aussi un effet très bénéfique sur le taux de glycémie dans le sang. A priori surtout chez les personne prédiabétiques et modérément diabétiques.

Chez les personnes qui ont un diabète avancé, toujours de type II, la sauge permets une meilleure tonicité du système immunitaire.

Elle diminue le glucose à jeun ainsi que la hémoglobine glycquée.

 

 

En ajoutant 25 g de feuilles de sauge séchées dans un litre de vinaigre, laisser infuser 41 jours, filtrer. cela vous fait un délicieux vinaigre pour vos salades.

Vous pouvez utiliser cette même recette et remplacer le vinaigre par de l'huile. Le résultat est bluffant si vous utilisez de l'huile d'olive. Cela donne à l'huile une saveur beurre.

 

 

De la même manière on peut faire un beurre à  la sauge, en hachant des feuilles de sauge officinales, on les manie avec le beurre ramollie à température ambiante, on en fait un "boudin" que l'on enferme dans une feuille alimentaire qu'on fait figer au frigo. Utiliser comme beurre sur les tartines de pain, de préférence du pain sans gluten.

 

 

 

                                                                                 

 

 

 

Huile solaire: De la même manière et qu'on fait pour l'huile au calendula (souci) ou pour l'huile de millepertuis on peut faire de l'huile de sauge ou on fait évaporer l'humidité de la plante au soleil. Cette dynamisation permets à l'huile de se charger en force solaire.

 

Si vous avez de la sauge au jardin utilisez la sauge fraîche, feuilles et fleurs, si vous n'en avez pas utilisez la sauge séchée que vous aurez réhydrater au préalable avec un peu d'eau, du vin blanc ou un peu d'alcool: 

 

Faire macérer 50 g de feuilles de sauge fraîche ou 25 g de feuilles sèches que l'on réhydrate, dans un litre d'huile d'olive, le mieux est dans un bocal en verre aux larges bords (pas une bouteille, mais un bocal ou une carafe, si vous n'en avez pas dans une casserole en inox au large bord, ou dans la bassine à confiture en cuivre.

 

Couvrir d'un tissu et laisser au soleil pendant 41 jours. Filtrer et mettre en bouteilles.

 

 

Cette huile est désinfectante, antiseptique, cicatrisante, anti-inflammatoire, anti-sudorale, (pieds + aisselles), anti-mycosique, astringente, circulatoire.

 

En application sur le bas-ventre contre les bouffées de chaleur, en gargarismes en cas de mal de gorge, angines.

 

Le matin à jeun mettre une cuillère à café de cette huile solaire en bouche, la faire passer par toutes les interstices des dents, gargariser, la garder longuement en bouche puis la cracher.

 

Cette action  tonifie le foie et le détoxifietonifie notre esprit et nous éveille, tonifie notre circulation sanguine, désinfecte notre bouche, lutte contre les mycoses buccales, les caries dentaires, les gingivites, les gencives fragiles,  les aphtes, la langue blanche et pâteuse...

 

Mais cette même huile est idéale aussi en cuisine, pour la salade c'est délicieux et cela rafraîchit les papilles gustatives.

 

Cette même huile est idéale aussi sur les brûlures, les blessures, l'eczéma, psoriasis;cette huile désinfecte, mets la plaie sous protection virale ou bactérienne et en accélère la cicatrisation.

 

Et toujours cette même huile on l'utilise en massage pour apaiser les douleurs des rhumatismes, des inflammations.

 

Toujours cette même huile vous pouvez l'utiliser si vous avez attrapé un coup de soleil. Vous pouvez en passer sur la peau sensible au soleil (tâches de rousseur), les peaux qui démangent ou qui sont trop sèches et fragiles, sur les engelures.

 

Comme huile de massage sur tout notre corps elle a un effet rééquilibrante du système nerveux, régule les glandes sudoripares, tonifie notre organisme, en active la circulation sanguine et lymphatique.

 

Mais aussi, et toujours avec cette même huile, on peut faire des masques capillaires (cheveux), en enduisant le cuir chevelu et les cheveux avec cette huile, les couvrir d'un film alimentaire et laisser appliquer entre 1 - 3 heures. Faire un shampoing doux et léger, dans la dernière eau de rinçage ajouter un peu de jus de citron.

 

Permet de lutter contre les cheveux trop gras ou trop secs, régule le sébum et la transpiration du cuir chevelu. Lutte contre la chute des cheveux. Donne de l'éclat aux cheveux et leur rends force et souplesse.

 

 

La sauge a un effet régulateur du cholestérol. Il ne faut surtout pas oublier que du cholestérol il nous en faut.

 

Le manque de cholestérol est un facteur aggravant pour le maintient d'une bonne santé.

 

Avoir du cholestérol est plutôt un signe qu'un changement des habitudes alimentaires ou hygiéniques est souhaité. 

 

Un excès de cholestérol n'a jamais engendré des maladies cardiovasculaires.

 

Normalement un médecin apprends à la faculté de médecine que avec 20 ans on a du 2.2 de cholestérol, avec trente ans du 2.3, avec 40 ans du 2.4 et ainsi de suite, car en vieillissant l'organisme a plus besoin de cholestérol. La "dictature" actuelle qui entoure le taux de cholestérol est plus que douteuse.

 

C'est le calcium des produits laitiers, non assimilé par l'organisme qui se dépose dans les artères.

 

C'est lui le responsable des maladies cardio-vasculaires, car il s'agit d'un calcium  minéral, l'organisme n'assimile que le calcium végétal, issu des légumes et des fruits.

L'emploi de la sauge permets d'équilibrer le taux de cholestérol dans le sang, mieux digérer les graisses et mieux les assimiler.

 

 

 

Les feuilles séchées on une saveur plus prononcée que les feuilles fraîches. Pour cette raison si vous utilisez des feuilles fraîches vous augmentez légèrement les doses.

 

La sauge, riche en vitamine K, facilite la digestion des plats gras et en favorise l'assimilation, la régulation et l'extraction de la nourriture de l'énergie disponible pour notre fonctionnement.

 

Pour les personnes sous anticoagulant l'utiliser avec parcimonie.

 

Il y a une variante de sauge qui s'appelle sauge ananas, avec cette sauge on en parsemer simplement sur les desserts avec des fruits.

 

 

 

                                                       

 

 

 

 

CONTRE INDICATIONS : 

Il est contre-indiqué d'en boire régulièrement pendant la grossesse.

La sauge peut avoir un effet abortif.

Les 15 derniers jours de la grossesse par contre il est fortement conseillé d'en boire, avec de la tisane d'armoise, pour faciliter l'accouchement.

On peut par contre, même enceinte, utiliser quelques feuilles en usage culinaire.

Contre indiquée aux femmes allaitantes, la sauge fait tarir le lait.

Contre indiqué aux personnes qui utilisent des fluidifiants sanguins, la sauge fluidifie le sang également.

Risque de crises cardiaques chez les sujets ayant utilisé cette plante durant des années et de manière intense.

Chez les femmes qui ont des menstrues très abondantes éviter la prise d'HE Sauge pour écarter le risque d'hémorragie.

Contre-indiqué en cas de mastoses et cancer hormonaux, la sauge provoque dans l'organisme une réaction similaire aux hormones.

Utiliser son huile essentielle avec précaution et aux doses indiquées. Préférer son usage externe.

 

 

Comment planter et garder un plant de sauge sur son balcon, au jardin...

La sauge pousse facilement au jardin, à condition de l'arroser une fois par semaine et la laisser sécher entre deux arrosages. Par temps humide ne pas l'arroser.

 

La sauge est à la fois une plante à usage culinaire, à usage médicinal et à usage ornemental. Il s'agit toujours de la sauge officinale, qu'on peut trouver à petites feuilles, à grandes feuilles, à feuilles marbrées...

 

Avec les plants de sauge on peut créer de beaux massifs en variant avec les différents choix qu'on peut trouver dans les jardineries.

 

La sauge supporte bien tous les sols, mais elle aime les situations ensoleillés. Il faut veiller de ne pas trop l'arroser. L'excès d'humidité fait pourrir ses racines. 

 

Si vous voulez l'utiliser pour ses propriétés médicinales, n'ajoutez pas d'engrais au sol qui empêcherait la concentration suffisante de principes actives de la plante.

 

Au jardin près des navets et des choux elle éloigne la piéride et la mouche. Dans ce cas la planter sur une butte en hauteur pour que ses racines se trouvent éloignés de l'arrosage des légumes.

 

Multiplier la sauge est assez facile par bouturage ou marcottage dans un peu de terre sableuse. qu'il faut bien arroser au début pour la prise puis la laisser développer son plan racinaire sans le noyer.

 

La sauge peut atteindre 80 cm de hauteur si elle se trouve à un endroit ou elle se plait bien. Dans le sud ou le climat est un peu plus rude elle reste un peu plus petite mais plus concentrée en principes actives et saveur.

 

On peut facilement tailler la sauge.

 

Renouveler tous les 5 ans le plant en le bouturant.

 

 

 

CURIOSITES:

C'est une plante riche en anti-oxydants.

Utilisée dans pratiquement le monde entier selon les variétés, chez nous la sauge officinale, en Amérique la sauge alba; comme bien souvent avec les plantes on va utiliser celle qui pousse devant "notre porte". Et dans les sauges, il y en a beaucoup  qui apportent leur aide précieuse aux humains.

 

Il parait que dans l'antiquité on pensait même que la sauge pouvait rendre immortel. Je ne fais pas partie des gens qui pensent qu'avant les gens étaient plus "idiots" que maintenant. Parfois je pense même le contraire, que nos institutions scolaires ne font plus leur travail de nous éveiller et nous rendre curieux.

 

Salvia veut dire qui sauve.

 

Les anciens Egyptiens connaissaient son effet sur le système hormonal féminin.

Il fut donné aux femmes fragiles pour les rendre fertiles. Attention, une fois l'ovulation faite et jusqu'à la fin de la grossesse il vaut mieux ne plus en abuser. Elle a un effet emménagogue. Mais en fin de grossesse elle permets de préparer un accouchement plus facile, meilleure glisse, contractions plus efficaces, protection des infections du bas-ventre...

 

 

 

                                                                      Sauge de Jérusalem

 

 

 

Mais aussi dans les autres pays d'Europe. On l'utilisait aussi pour traiter les infections des muqueuses. Au début du 9 ème siècle Charlemagne impose sa culture.

L'Afrique du Nord utilisait traditionnellement la sauge comme boisson éveillante et tonifiante du matin.

Quant les marchands Hollandais ont fait découvrir la sauge aux Chinois ceux-ci ont échangés beaucoup de feuilles de thé pour obtenir un peu de feuilles de sauge.

La sauge rentre dans la composition traditionnelle du vinaigre des quatre voleurs qui les épargna de la peste.

Louis XIV buvait chaque matin de la tisane de sauge pour éveiller son esprit.

Dés le XVIIIe siècle on appris par les Amérindiens les vertus apaisantes de la sauge, quant on la fume, pour apaiser les crises d'asthme.

En Italie pas de bonne maison sans un plant de sauge qui pousse devant. car selon leurs traditions "la sauge sauve de tout sauf de la mort). En tout cas dans une bonne sauce tomate, après avoir fait revenir l'oignon dans de l'huile d'olive, ajouté les tomates,  il faut 4 - 5 feuilles de sauge, et pas d'autres épices sauf le poivre et le sel. C'est délicieux.

En France, l'abbé Kneipp, père de l'hydrothérapie, recommande qu'aucun jardinier ne doit oublier d'y entretenir son plant de sauge.

Car, qui a de la sauge au jardin n'a pas besoin de son médecin.

J'ajouterais une pomme en plus, car une pomme par jour évite aussi le médecin, ainsi que l'huile de nigelle. Avec cela on a pas encore assez mangé mais on a déjà fait un grand pas vers la santé!

La sauge fut et est toujours utilisée dans les traditions de purifications d'air saturée dans nos habitations (laisser une fenêtre entrebâillée).

La sauge Salvia divinorum, aux vertus hallucinogènes fut utilisée par les chamans Mexicains.

 

Il y a plus de 700 variétés de sauges qui sont répertoriés et qui poussent dans le monde.

Soit pour un emploi médicinale, aromatique, culinaire ou ornementale; la sauge est connue dans le monde entier.

Une variété de sauge, la sauge sclarée, qui ne contient pas les principes actifs fluidifiants du sang, et qui n'est pas utilisée en cuisine, offre, comme les feuilles de consoude, la possibilité d'être appliquée sur les plaies comme un pansement, et fut pour cette raison, appelée Herbe aux plaies.

La sauge officinale, la plus employé pour ses principes actives, est également utilisée en appliquant ses feuilles sur les plaies, les aphtes, les gingivites, les furoncles...

Mon père nous donnait pour tous les bobos qu'on pouvait avoir dans la sphère buccale, mais aussi en cas de refroidissement, une feuille de sauge qu'il fallait garder en bouche et renouveler de temps en temps. C'était très efficace.

 

Des sauges officinales (salvia officinalis) il y en a beaucoup: aux petites feuilles ou moyennes feuilles ou grandes feuilles gris vert argentés en dessous.

Salvia officinalis purpurescens au feuillage roux, salvia officinalis aurea, bicolore aux feuilles vert bambou et jaune paille, tricolore au feuillage vert, blanc et rose. Les couleurs changent selon la saison et l'exposition au soleil.

Pour parler juste des plus connues. Il y a des sauges sauvages qui poussent dans nos prairies, en montagne, qui ne sont pas employés en cuisine mais qui peuvent être employés en usage médicinal.

 

 

                             

                                                   Sauge hispanica ces graines sont les graines de chia

 

 

 

La graine de chia, tant prisée de nos jours, utilisée par les Mexicains et bien avant par les Aztèques, est une graine de sauge.

 

L'huile essentielle de la sauge rentre dans la composition de nombreux parfums.

 

Elle est très utilisée en cuisine dans le bassin méditerranéen et en Asie mineure.

Je pense qu'on considère un Italien comme bon patriote s'il a un plan de sauge dans son jardin. S'il n'a pas de jardin alors sur son balcon.

Cela en dit long sur les bienfaits reconstituants de cette plante.

 

Ajoutée dans une pâte de dentifrice elle fortifie les gencives.

 

Elle est utilisée en charcuterie, car elle permets d'en augmenter la durée de conservation et une meilleure digestion des graisses.

 

Son effet douceur et pulpant la fait rentrer dans la composition de beaucoup de produits cosmétiques.

 

Il est recommandé de planter des fleurs à miel, comme la sauge, un peu de partout si vous en avez la possibilité, car en effet, sans insectes pollinisateurs comme l'abeille, la culture des fruits et légumes ne fonctionnerait pas.

Les fleurs des plants de sauge sont d'excellents pollinisateurs.

A cause des insecticides ou plantes OGM utilisés en culture intensif les abeilles manquent de nourriture. Actuellement on constate un déficit d'insectes pollinisateurs de -45%.

 Il est donc important de créer, pour eux, des espaces fleuries ou ils peuvent récolter leur nectar et nous faire profiter de leur pollinisation et de leur miel.

         

                                                                                                                                                                                                          

 

 

L'emploi de la sauge est mondiale.

Son emploi est autant d'agrément d'en boire une bonne tasse, médical en vertu de ses bienfaits, spirituel, on lui donne un caractère sacrée.

Elle comporte en elle toutes les conditions pour qu'on puisse dire d'elle qu'elle est une panacée, c'est à dire un remède propre à employer en toutes circonstances.

Elle fut offerte aux divinités lors de rituels. Les Grecs utilisaient bien les plantes comme offrande aux divinités, des traces de cette activité furent trouvés dans une source, dans la réserve naturelle de la forêt  Massane de la commune d'Argeles sur Mer.

Les bateau Grecs avaient l'habitude d'accoster dans cette région.

Elle fait partie des rituels magiques, de nettoyage énergétiques d'une atmosphère; la sauge fait partie aussi des rituels funéraires...

Elle fut très employé dans ses remèdes par Hildegarde.

 

La sauge étant tonique et stimulante était interdite aux athlètes sur les stades, car elle fut considérée comme dopante...

Pline écrivait que le voyageur qui porte avec lui de l'armoise et de la sauge ne craint pas la fatigue. Le meilleur moyen est d'en trouver le long de sa route, fraîche, et en mettre dans ses chaussures de marche. A travers les pieds, outre de les maintenir au frais, elles portent leur énergie disponible.

Hippocrate la cite pour soigner les affections de la matrice, en cas de diarrhée.

Discorde et Galien l'indiquent comme tonique, stimulante, diurétique, astringente, emménagogue et abortive...

Les Celtes eux aussi connaissaient bien la sauge; les druides l'employaient contre la fièvre, la toux, les rhumatismes, les névralgies, la paralysie, l'épilepsie (? normalement elle est contre indiquée aux personnes à risque de crises d'épilepsie), pour favoriser la fertilité des femmes, pour l'accouchement (le faciliter et préventif des infections qui pourraient y être liés).

Elle passait aussi pour ressusciter les morts (de nos jours nous savons que parfois des personnes étaient juste en coma profond, on le prenaient pour morts. c'est la raison pour laquelle on mettait à l'époque une clochette dans le cercueil, ainsi si la personne n'était pas morte elle pouvait sonner à sa sortie du coma pour qu'on vienne la déterrer).

Avec de l'hydromel les druides faisaient un breuvage pour se placer dans des états de conscience modifiée, afin de mieux percevoir le chemin logique qui mène vers le futur, pour éventuellement proposer des comportements propres aux changements nécessaires pour favoriser l'évitement des "catastrophes".

 

Encore de nos jours la sauge est employée pour fortifier l'action de l'intuition, pour tonifier le vortex entre les sourcils (troisième oeil), pour favoriser calme et clarté pendant les méditations.

Ainsi sauge signifie aussi savoir, sage, en effet en Anglais sauge s'appelle sage...

 

La conception d'un enfant passant par le désir, donc pas la sphère immatérielle de l'imagination (sauf en cas de viol ou le langage interne à l'organisme est complètement perturbé par l'agression),  il est proposé que la sauge nous donnant accès à l'imaginaire, c'est par ce biais qu'elle favorise la conception.

Mais, vu qu'elle est tonifiante, y compris du bas ventre de la femme et de l'homme, on peut comprendre que, si l'énergie est là et si la nature veut bien, qu'en plus si  c'est le bon moment, et si le désir d'avoir un enfant est là dans la conscience et dans l'"inconscience" , une conception peut se faire.

 

La sauge est aussi un pont vers la vie, pour les personnes fatiguées elle apporte la vitalité nécessaire d'aimer à nouveau la vie et d'être heureux de compter toujours parmi les vivants.

 

Elle fut recommandé depuis mémoire des temps d'en avoir dans les jardins des plantes médicinales, dans les jardins des couvents, monastères...qui furent à cette époque aussi des lieux d'accueil des malades.

 

De mémoire d'homme elle fut utilisée pour faire des fumigations, afin de sortir de sa maison l'air saturée et faire appel à de l'air purifié.

Pendant la peste elle aurait été préconisée pour faire des fumigations tout autour de sa maison.

 

La sauge fait partie des ingrédients du vinaigre des quatre voleurs, dont ils s'enduisaient tous les jours et qui les protégea de la peste.

 

La sauge officinale, petit sous-arbrisseau ligneux et touffu eut avoir une hauteur de 30 à 70 cm.

Ses feuilles oblongues et légèrement dentelées, laissant une sensation rugueuse et une forte odeur aromatique au toucher.

Sa couleur, variable selon son exposition au soleil, ses feuilles persistants verts - au blanc verdâtre, parfois le dessous de feuilles blanchâtre, ses fleurs sont bleu teinté de violet.

La sauge est une plante méridionale, aime les endroits rocailleux, les sols secs et bien drainés.

Elle n'aime pas du tout d'avoir "les pieds" dans l'eau.

 

 

Hildegarde qui appelait la sauge selba, on comprends que pour elle la sauge sauve de tout, tant qu'lle la mentionne dans ses remèdes: inappétence, mauvaise haleine, douleurs gastriques, toux, fièvre, hémorroïdes, douleurs du à la goutte (acide urique), céphalée d'origine digestive, léthargie, insomnie, paralysie, contusions.

D'un point de vue émotions, elle la conseillait contre la mélancolie, contre les états de colère; "la chaleur sèche de la sauge redonne force aux humeurs que la colère a détruites".

 

Selon l'école des plantes médicinales de Salerne: Cur moritur homo cui salvia crescit in horto? (Pourquoi mourrait-il, celui qui cultive de la sauge dans son jardin?)

Mais il est ajouté dans la suite de ce texte: Contra vim mortes non est medicamen in hortis (Contre la force de la mort il n'existe aucun médicament dans le jardin).

 

En attendant ce jour, il vaut mieux bien vivre et en bonne santé.

Pour cela la sauge est vraiment une alliée de choix; raffermit la main tremblante, conforte les nerfs, arrête une fièvre aiguë.

Elle réconcilie l'humain avec sa propre nature.

 

Cela vaut vraiment la peine d'en avoir au jardin, sur son balcon ou à la maison.

 

Elle a plusieurs ouvrages très sérieux qui lui sont consacrés, rien qu'à elle.

Comme le prouve une monographie faite entre 1643 - 1712,  par un médecin Allemand de 400 pages.

En 1688 une autre étude la déclina être céphalique, nervales, hystérique, stomacales, résolutives, apéritives, anti-sudorifiques.  

La sauge assèche les sueurs profuses, y compris les sueurs des malades et convalescents, avec une action prolongée même après arrêt d'utilisation de sa tisane.

Elle assèche les écoulement comme hémorragies, pertes utérines, catarrhe, leucorrhée, sécrétions lactées...

Il fut rapidement constaté son efficacité pour tarir la lactation.

Plus tard on a su reconnaître la "sagesse" de la sauge, l'alliée de la sage-femme, de la femme à toutes les âges: puberté, conception, accouchement, préménopause, ménopause.

Les Amerindiens utilisent la sauge blanche, car elle pousse chez eux, et la sauge avec le tabac, le cèdre et le foin d'odeur constituait leurs plantes sacrées quadrège.

 

La sauge, l'officinale, la sclarée ou la blanche, possèdent des vertus purificateurs très puissants.

Selon les Amérindiens, la plante consumée par fumigation écarte démons ou autres fréquences du bas-astral.

Elle est utilisée dans les huttes de sudation, avec le Copahu, qui permettent d'assainir l'organisme et lui donner meilleur vigueur.

 

On dit de la sauge qu'elle est protectrice et purificatrice.

Dans une opéra de 1884, Sigurd, dans un acte on peut entendre la déclamation: Je porte verveine et sauge pourprée qui brisent les enchantements.

 

Selon l'histoire de la fuite de Sainte Marie devant les bourreaux d'Hérode, qui craignant être détrôné par un nouveau né fit assassiner tous les nouveaux nés de cette année, Sainte Marie demande asile à la rose de bien vouloir dissimuler son enfant Jésus, mais cette fière refusa, le coquelicot idem, ainsi que la giroflée.

Mais la petite sauge accepta cette noble cause.

C'est depuis que les roses portent des épines, que la robe rouge du coquelicot est toute fripée, que la giroflée porte un parfum ambiguë.

C'est ainsi que Sainte Marie déclara: Les botanistes t'appelleront Salvia, celle qui sauve, et tes pouvoirs seront de guérir les douleurs des humains.

La sauge est et reste une plante sacrée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 free template  Valid XHTML and CSS.